Vers un monde meilleur

Pas très inspirée aujourd’hui. J’ai vu mon collègue, qui me fait régulièrement rire, plongé dans ses tristes pensées. Son papa est aux soins intensifs depuis cette nuit et il vit probablement ses dernières heures. Un coeur déjà bien fragile depuis quelque temps auquel est venue s’ajouter une méchante pneumonie.

J’ai demandé à mon collègue pourquoi il ne restait pas auprès de son papa cet après-midi. « Il est plein de tubes. Et il est agonisant. J’irai ce soir, si je dois. Mais je préfère ne pas le voir comme ça ».

Alors voilà. Aujourd’hui mon message n’est pas bien gai. Mes pensées positives sont toutes orientées vers Daniel qui en a besoin en ce moment difficile.