Profiter du beau temps malgré la chaleur

Je vais vous raconter comment j’ai lutté contre la chaleur alors que je ne me sentais vraiment pas en forme.

En arrivant essoufflée chez mes hôtes (qui habitent dans un endroit légèrement plus aéré que chez moi) pour la journée, je me suis tout de suite mise à l’ombre en ronchonnant qu’il faisait décidément trop chaud. On m’a fait me déplacer d’un mètre…pour arriver juste en plein courant. Ahhhhhh que c’était agréable. Puis lorsque j’ai mentionné que j’avais toujours les jambes qui tiraient en cas de fortes chaleurs, tadaaaaa un bac d’eau…gelée m’a été présenté pour mes petits pieds avec à l’intérieur des sels pour leur bien-être.

 

Je suis donc restée sans bouger une bonne heure, le temps que mes pieds gèlent, que mes jambes se calment et que mon corps atteigne une température agréable. (Ensuite j’ai mis mes pieds au soleil durant cinq minutes pour les réchauffer!) Pendant que je reprenais des couleurs normales, d’autres profitaient du hamac.

Nous avons grignoté quelque chose de léger vers 14h : pain, fromage, melon, viande séchée. Certains sont partis se promener ensuite. Il était hors de question que je bouge. J’ai donc joué aux cartes avec les moins téméraires. J’ai été surprise de constater que je m’en sortais assez bien au jass en individuel (à la pomme, au chibre, choisissez le nom que vous voulez) mais dois encore nettement progresser lorsque nous jouons en équipe 😉

Une fois que le soleil tapait moins fort, les choses sérieuses ont débuté. La maîtresse de maison s’est attelée au barbecue et nous avons alors partagé un excellent repas.

 

Aujourd’hui je reprenais le chemin du travail. Etonnamment, le bureau avait une température agréable. A midi je me suis couchée dans l’herbe à l’ombre, dans le parc à côté du boulot. La claque je l’ai prise en rentrant le soir. Quelle horreur cette chaleur étouffante. Heureusement, j’avais pensé à prendre une bouteille d’eau pour le trajet et j’ai marché sans me presser. Et à l’encontre de toutes mes grandes théories sur la sécurité, j’étais bien contente de rouler en shorts sur mon scooter. A la maison j’ai été accueillie par 31° à l’ombre sur le balcon et 25,5° à l’intérieur. Ce qui me fait penser que j’ai un ventilateur à monter de la cave…