Baie-Saint-Paul

Une journée où nous n’avons strictement rien de prévu. Nous décidons alors de nous promener le long du Saint-Laurent.

Il prend son nom à l’embouchure du lac Ontario à Kingston. De là, il passe à Brockville et Cornwall, définissant la frontière entre l’État de New York et l’Ontario. Il traverse ensuite le Québec, passant à Montréal (où il reçoit la rivière des Outaouais), à Trois-Rivières où il reçoit la rivière St-Maurice, à Québec et à Tadoussac, ville située à l’embouchure du Saguenay. Le Saint-Laurent à cet endroit est déjà devenu le plus grand estuaire du monde et termine sa course dans le golfe du Saint-Laurent pour rejoindre l’océan Atlantique. (source Wikipédia)

20120824-201942.jpg

20120824-202011.jpg

Nous pouvons marcher sur la plage ou préférer l’ombre de la forêt qui longe le fleuve.

20120824-202143.jpg

20120824-202214.jpg

20120824-202238.jpg

L’eau dépasse rarement les quatre degrés ce qui explique qu’il n’y a aucun baigneur.

Nous nous sommes ensuite promenées dans la ville réputée pour ses nombreuses galeries d’art.

20120824-202906.jpg

20120824-202920.jpg

Dernière info tirée de Wikipédia.
L’attraction principale de la région est sans contredit le cratère de Charlevoix, un cratère météoritique de 56 km créé il y a 350 millions d’années par l’impact d’un météorite de 2 km de diamètre. En juillet et en août, à partir de Baie Saint-Paul, il est possible de participer quotidiennement à des visites commentées du cratère organisées par un organisme scientifique à but non lucratif. Ces visites permettent de découvrir la géologie de la région, l’origine du cratère, les aménagements humains qui sont rendus possibles grâce au cratère ainsi que la flore diversifiée de la région qui est aussi la conséquence de la présence du cratère. Durant le reste de l’année, les mêmes visites sont organisées sur demande.

Voilà. Demain nous partons pour Tadoussac observer les baleines dans leur milieu naturel.