Archive | août 2014

Arboretum

Comme je suis une grosse fainéante, je vous mettrais bien juste les photos sans commentaire… Je vais faire un léger effort 😉

Vous avez donc un têtard sur la première photo…

 

En fait j’étais avec deux copines qui avaient besoin de quelqu’un pour les photographier. En plus des photos, nous avons profité de ce bel endroit calme et rempli de bonne énergie. C’est un endroit que j’aime beaucoup et il faudra absolument que j’y retourne lorsque les feuilles des arbres passeront du vert au rouge.

Wally a gambadé gaiement tout l’après-midi et nous avons terminé notre balade par un verre sur la terrasse des lieux. A refaire…

P1050061

P1050059

P1050058

P1050051

P1040996

P1040990

P1040988

P1040986

P1040985

P1040984

P1040983

P1040981

Advertisements

Je hais les banques !

En vérifiant mes dépenses mensuelles avec ma carte de crédit, je constate sur le décompte qu’il est indiqué que je dois appeler Visa. Je m’exécute immédiatement. Peut-être que quelqu’un a essayé d’usurper mon identité. En fait non, elle est simplement bloquée et je dois contacter ma banque. Que cette dernière bloque une carte parce que le client se trouve au débit je comprends. Ce qui n’est pas mon cas. Mais qu’elle la bloque sans m’en avertir, je n’apprécie guère. Voilà plusieurs temps que je souhaite quitter cet établissement qui devient trop cher et il me fournit l’occasion de m’exécuter.

Je me branche sur mon compte par internet et demande dans un premier temps à fermer mon compte épargne et annuler ma carte de crédit. Les ennuis continuent. Je n’ai jamais reçu de réponse pour mon compte épargne et pour la carte, il n’est pas possible de l’annuler. Je dois me rendre en agence.

Je suis dans l’agence la plus proche de mon domicile et demande à fermer tous mes comptes. “Ah ce n’est pas possible Madame, vous devez rencontrer votre conseiller”. Je ne connais pas ce dernier, ne l’ai jamais vu, et ne suis pas curieuse de connaître sa tête. D’autant plus qu’il se trouve en plein centre de Genève. Il est hors de question que je me déplace jusqu’à Genève pour annuler un compte. J’insiste donc auprès de la personne qui me reçoit. “Je suis désolée Madame, mais je ne peux rien faire”. Je crois qu’il n’a pas bien compris ma demande. Je suis sur place pour annuler mes comptes et je refuse de bouger tant qu’il n’aura pas pris mes instructions. “Ne vous énervez pas Madame, ne vous énervez pas”. Je suis calme mais ferme. Je veux qu’il prenne note de mes instructions de clôture, qu’il annule ma carte et que je puisse rentrer chez moi. Voyant qu’il avait affaire à une cliente chiante, il se rend vers son supérieur.

J’ai pu donner mes instructions ! MAIS….

Mais j’ai dû signer l’ouverture du compte que je fermais ! Ensuite il m’annonce que je dois payer les montants utilisés par ma carte de crédit. Comme je reçois une facture à la maison, je refuse de payer deux fois. D’autant plus que la facture arrive le lendemain et que je compte la payer immédiatement. “Ah non, je ne peux rien faire… Vous devez revenir une fois la facture payée !”. J’avais des envies de meurtre.

Après 45 minutes, j’ai pu quitter l’agence bancaire en ayant reçu l’assurance que tout était réglé, que mes comptes seraient rapidement transférés et que je n’avais plus besoin de me déplacer à nouveau. J’y crois très fort. On verra bien…

Au feu, au feu les pompiers !

Alors que j’étais bien sagement sur mon balcon à faire un peu d’ordre, j’ai aperçu au loin dans les champs une grande fumée noire.

P1040957

J’ai toujours entendu dire qu’une fumée blanche ce n’est pas grâve mais qu’une fumée noire est un feu non désiré et par conséquent, non contrôlé.

P1040956

 

Comme je ne connais pas le numéro de l’agriculteur qui possède le champ concerné, j’ai immédiatement appelé ma voisine, qui elle a pu prévenir le paysan.

P1040955

Ce dernier s’est précipité sur les lieux pour aller vérifier les dégâts et tenter de circonscrire le feu à l’aide d’un extincteur avant d’éventuellement appeler les pompiers.

original-52

Entre-temps quelqu’un a tout de même jugé utile d’avertir les hommes du feu qui sont rapidement arrivés sur les lieux.

original-50

J’ai entendu deux pétards, les pneus qui éclataient visiblement.  La machine prévue pour faire des rouleaux est carbonisée.

original-45

Heureusement que cela fait pratiquement un mois qu’il pleut sans arrêt, le champ et les bois à côté n’ont absolument pas été touchés. L’agriculteur, malgré une machine en moins (elle était en prêt), peut s’estimer heureux que son champ n’aie pas brûlé.