Travailler pour s’occuper

Dans mon job, je découvre les joies du travail inutile. J’avais déjà testé ça par le passé et n’avais pas du tout apprécié. Je m’étais adressée à mon supérieur en lui disant que je m’ennuyais à ne rien faire de la journée. Sa femme m’avait alors donné un tas de papier à photocopier. Photocopies qu’elle avait jetées le soir venu. J’ai arrêté de me plaindre…et ai quitté rapidement le poste !

Voilà que je me retrouve un peu dans la même situation. Toutes les semaines, il y a des contrôles à effectuer. J’imprime une feuille sur laquelle figure la liste de notre caisse. J’ai donc sur la liste toutes les personnes qui ont effectuer un dépôt ainsi que leur montant. Ce sont des petites sommes entre 40.- et 300.- et il doit y avoir une cinquantaine de versements au grand maximum.  Je dois donc vérifier dans quel bureau ces personnes ont effectué leur dépôt. Dans le bâtiment A, je mets du stabilo bleu, bâtiment B, stabilo jaune, bâtiment C, stabilo vert, etc… A quoi ça sert ? A rien… Donc une fois par semaine je contrôle où se trouve l’argent et je mets ma petite couleur. Parce qu’il faut savoir que si Monsieur Tartempion a effectué son dépôt dans le bâtiment C et qu’il vient me trouver dans le bâtiment E, je n’ai pas le droit de lui remettre ses sous. Tout l’argent est comptabilisé sur le même compte interne, mais non. Si le bâtiment C ne m’a pas appelée, je n’ai pas le droit de lui remettre ses fonds. Pourtant à l’écran je vois bien combien il possède mais sans appel téléphonique, niet, pas d’argent (comme si l’argent se déplaçait par téléphone !).  Je dois renvoyer le Monsieur au bâtiment C.

J’ai donc posé la question à mon chef. « A quoi ça sert de mettre des jolies couleurs sur le listing alors que je peux tout contrôler sur l’écran ? » « A rien ». « Pourquoi je ne peux pas donner son dépôt à Monsieur Tartempion alors que je sais où, quand et combien il a déposé ? » « A priori il n’y a pas de raison de ne pas le faire… ». En fait, comme il me l’a expliqué, il y a des dinosaures qui travaillent dans l’entreprise et il ne faut pas les brusquer avec trop de changements. Le chef souhaite supprimer toutes ces aberrations mais il le fait petit à petit. Mais il faut également préciser que les dinosaures en place se gardent bien de parler au chef de tout ce travail inutile. Et voilà que j’arrive avec toutes mes questions…

Un autre exemple ? Des gens viennent avec des petits cartons bleus sur lesquels figurent leur nom et le nombre de stylos que je peux leur remettre. Ils ont droit à des tarifs préférentiels d’où un suivi avec ces cartons. Chaque fois que je remets des stylos, je note sur une feuille combien j’en ai remis et à qui. Tout en gardant le carton bleu.  En plus, je comptabilise l’opération dans le système informatique. Je possède donc l’information à triple. Et c’est là que c’est super intéressant. Chaque semaine je vérifier qu’il me reste le bon nombre de stylos en fonction de ce que j’ai vendu en pointant mes petits cartons bleus avec le solde informatique. Et que fais-je de ma feuille complétée à chaque vente ? Je la jette… Bah alors, pourquoi faut-il la remplir ? Pour rien… Voilà encore une chose qui va être supprimée mais pas immédiatement.

Je suis quand même contente d’avoir suivi des études pour en arriver là… Le côté positif ? Je peux papoter avec plein de « Monsieur Tartempion » et ils sont tous très gentils 🙂

4 thoughts on “Travailler pour s’occuper

  1. Oh! Aaaaaah! Hummmmmmmmmmmm! Ça ne serait pas un travail pour moi ça! J’ai une très grande ouverture d’esprit mais…je suis trop logique et je déteste faire des choses qui n’ont pas de sens et de perdre mon temps à ne pas faire qq chose d’utile ou qui a un résultat positif… Wow! Que l’on imprime les feuilles résultats pour avoir une copie papier du travail ou des transactions globales, c’est OK mais… faire à la main des compilations ~ à part une informatique ~ pour les jeter aux poubelles ben… c’est ridicule. J’espère que tu es bien payée pour faire ce travail… au moins ce côté calme les nerfs.

    Quand aux dinosaures… bien il y a ce que l’on appelle l’évolution, la modernité, le changement… Il y a certaines choses du passé qui sont super bonnes et que l’on devrait garder à tout prix, ça c’est certain, mais il y a une limite lorsque cela ralenti une organisation ou un commerce (je ne sais pas dans quoi tu travailles).

    Mais bon…tu as un travail et un salaire et tu vis dans un bel endroit et tu rencontre de gentils et plaisants Tartempions… faut sans doute voir le bon côté des choses 😀

  2. c’est du Kafka ou je n’y connais rien..bon courage, j’espère que ce boulot a d’autres côtés plus positifs!
    bonne semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s