Ah la psychologie

Bon je suis légèrement stressée en ce moment. Mes premiers examens auront lieu le 10 janvier et ça s’annonce plutôt difficile. Mais je ne vous ai toujours pas dit ce que j’étudiais ?

Tout d’abord je dois expliquer que je m’ennuie toujours très vite et que j’ai donc besoin de m’occuper à différentes tâches. Mais comme je suis la reine des fainéantes j’ai opté pour des activités intellectuelles. Je m’ennuie au travail mais je trouve mon équilibre grâce à des études. J’avais quitté mon Master de FLE (Français langue étrangère) un peu abruptement d’une part parce que ça ne me plaisait pas plus que ça, d’autre part parce que je débutais ma dépression. J’ai donc tout arrêté. Puis je me suis soignée…

J’ai suivi une thérapie et j’en suis ressortie enchantée. J’ai adoré l’approche de ma psy qui ne m’a jamais suggéré de faire quoi que ce soit (je serais partie) si ce n’est sortir 15 minutes par jour au moins (et faire les magasins ne compte pas). Sur le moment je n’ai pas compris comment elle avait réussi à me faire tant changer : j’ai retrouvé l’espoir (petit clin d’oeil au Dr CaSo), la joie de vivre (perdue quelque part durant mon adolescence) et l’optimisme (en ai-je jamais eu auparavant ?). Tout ça en me faisant parler et ne répondant jamais à mes questions que par d’autres questions : “Qu’en pensez-vous ? / Oui pourquoi pas mais avez-vous songé à…”. Je ressortais de mes séances avec plus de questions qu’en arrivant mais je crois que là réside la clé de ma réussite. Et du coup je me suis intéressée à la psychologie… J’ai commencé à lire des magazines sur le sujet. Beaucoup n’apportent rien mais j’en ai trouvé deux abordables même si pas toujours faciles à comprendre quand on débute sur le sujet. J’ai donc opté pour Cerveau & Psycho et Le Cercle Psy. Ces lectures me passionnaient et j’ai donc commencé à me dire que des cours en psychologie pourraient me convenir. Mais après ma dépression ma mémoire a tout de même subit quelques séquelles alors j’hésitais…

Je me suis inscrite à l’université par correspondance en Suisse en fac de Psycho. Les études sont à mi-temps, c’est à dire que les cours sont donnés sur quatre ans et demi au lieu de trois ans. Il y a des cours en présentes une fois par mois. Il faut s’y présenter au moins trois fois sur cinq par semestre pour avoir le droit de s’inscrire aux examens.

Je ne regrette absolument pas mon choix. Non seulement je trouve la matière passionnante mais en plus j’ai fait de nouvelles rencontres. Nous sommes un petit groupe de quatre filles (la cinquième vient de jeter l’éponge) avec plus ou moins la même philosophie, les mêmes attentes et surtout le même niveau, ce qui nous permet de bien travailler ensemble. Surtout maintenant pour les révisions 🙂

J’ai deux examens à préparer : Introduction à la méthodologie et l’analyse de données. Des statistiques quoi ! Mais pour psychologues… Un cauchemar. Je viens de m’acheter un livre supplémentaire pour tout revoir depuis le début car je suis légèrement perdue. Mais je garde espoir !

Le deuxième examen est l’introduction à la psychologie. En gros, un bouquin de quatre cent pages à connaître par coeur, plus les exposés des profs plus les nombreux documents mis à disposition pour les devoirs mensuels ! On passe de ce qu’est un influx nerveux à comment fonctionne la mémoire avec un détour par les diverses pathologies telles la schizophrénie, le narcissisme ou encore la phobie sociale. Passionnant mais c’est beaucoup d’informations à maîtriser pour pouvoir passer au deuxième semestre qui comprend la suite des statistiques et la psychologie du développement. Ce serait quand même dommage de s’arrêter avant un tel programme encore plus intéressant que le premier semestre. Oui parce que j’ai discuté avec une personne qui a déjà suivi le cours sur le développement et qui m’a mis l’eau à la bouche…

 

Advertisements

8 thoughts on “Ah la psychologie

  1. C’est génial comme idée 🙂 Bon courage pour les révisions et les examens, ça n’a pas l’air facile en effet. J’ai fait un an de psy à Lausanne (cours à plein temps) et à l’époque c’était pas pour moi, mais je le regrette presque, maintenant.

  2. ah les joies des examens..je rêve encore que je passe le bac, alors que c’était il y a 40 ans..et que j’ai eu beaucoup d’exams ensuite pendant des années à la fac, mais ceux ci ne me reviennent pas en cauchemar..bizarre, non?
    en tout cas je te dis bravo, c’est super de reprendre des études! et surtout courage car travailler + études, pas la plus facile des opérations!
    bises bretonnes Valvita!

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Changer )

Connecting to %s