Invincible

97514

Non ce n’est pas l’état dans lequel je me sens actuellement. C’est juste le titre du film réalisé par Angelina Jolie que je suis allée voir.  L’histoire nous raconte un pan de la vie de Louis Zamperini (décédé en 2014) qui a réalisé un recors du monde au JO de Berlin sous le moustachu. Ce même Louis va ensuite vivre une horreur durant la guerre.

J’allais au ciné pour me détendre et me changer les idées. Très bon pour les idées mais extrêmement mauvais point de vue stress. La vie de ce Louis a été très difficile. Je ne vais pas vous raconter l’histoire (Wiki le fait très bien j’en suis sûre) mais sachez qu’il survit sur un canot de survie en haute mer durant plus d’un mois avant d’être capturé par les Japonais et se retrouver dans un camp de prisonnier où la vie sera très rude.

Les images sont belles, la musique également. Les acteurs jouent très bien, rien à redire de ce côté là. J’ai toutefois trois remarques à émettre :

  • Dans son cannot, Louie prie très fort le Seigneur auquel il n’a jamais cru jusqu’à ce jour. Il lui annonce que s’il s’en sort, il lui dédiera sa vie. Nul doute que face à une telle adversité nous sommes tous prompts à sortir ces mêmes paroles. Or il se trouve qu’à la fin du film, sur quelques lignes dactylographiées, nous apprenons qu’effectivement il s’est mis à croire en Dieu et le prier. Malheureusement dans le film on ne s’en rend absolument pas compte. D’où ma question : pourquoi avoir monté cette scène ?
  • Louie se fait régulièrement humilier, torturer par le gardien du camp. Etait-il le seul à subir ce genre de traitement ? En fait on n’en sait rien. Et ce détail me dérange même s’il n’ôte rien à l’horreur endurée par cet homme.
  • Louis est fort, il a un mental d’acier. On voit son visage se concentrer pour ne pas flancher. Jamais il ne baisse les bras sauf une fois où il fait un léger malaise. Pourtant il en prend des coups mais il s’en remet chaque fois. Et le film se termine sur Louis, de retour sur le sol américain, qui embrasse sa famille. Tout va bien, cap de fin. Toujours sur les lignes dactylographiées sur le générique de fin, on apprend qu’il a ensuite souffert d’un sérieux stress post-traumatique, ce qui ne me surprend guère. Cependant, au simple regard du film, on peut en douter puisqu’il possède ce mental d’acier. Pourquoi ne pas avoir coupé ou raccourci quelques scènes de torture pour épiloguer sur son retour à la maison, des nouvelles difficultés rencontrées et terminer, en Happy End, sur la naissance de son premier enfant par exemple ? Toujours plus fort qu’une ligne tapée à la fin du film…

Cela reste bien entendu un beau film mais si vous souhaitez vous détendre, passez votre chemin !

 

Site : http://www.unbrokenfilm.com

 

4 réponses sur « Invincible »

  1. Merci pour cette critique! J’ai vu le trailer et aurais presque eu envie d’y aller… mais je ne supporte plus, en fait, les scènes de violence et d’inhumanité…

    1. Je n’aime pas non plus la violence mais il manque heureusement un petit quelque chose dans le film pour que ça m’ait touchée.

    1. Le héros est retourné au Japon quelques années plus tard pour pardonner à ses bourreaux. Il les a apparemment tous revu, sauf celui qui lui a fait endurer l’horreur. Ce dernier a refusé de se montrer. Plus que le film, c’est ce refus qui me semble barbare.

Les commentaires sont fermés.