Et alors, ces examens ?

20150201_111545

Tout d’abord, merci de vous en soucier 🙂 Alors oui, cette première partie (sur neuf !) est réussie. Mais il faut absolument que j’arrive à me calmer. Ca devient ridicule de stresser autant. D’autant plus que pour une fois dans ma vie, j’ai vraiment bien travaillé pour les réussir, ces satanés examens. Donc j’étais prête ! Mais cela ne m’a pas empêchée d’être d’humeur massacrante, ne plus dormir et paniquer totalement en lisant les questions.

Il faut quand même que j’avoue que je partais avec une énorme crainte : celle d’avoir perdu une bonne partie de ma mémoire suite à ma dépression. J’ai cette idée en tête puisqu’au plus fort de la maladie, j’étais totalement incapable de me concentrer sur quoi que ce soit et j’ai dû acheter un agenda pour noter mes rendez-vous (généralement tout est dans ma tête). Même si aujourd’hui tout va bien, je me rends compte que je ne mémorise plus tout comme avant. Je m’entends dire régulièrement « oh j’avais oublié », « C’est quand déjà… ? », « comment je fais pour…? ». Vous me racontez que vous partez dans trois semaines aux Bahamas, je ne sais plus quand vous partez ni où ! Avant je n’avais jamais ce genre de problèmes. Bref.

Quand j’ai compris que j’avais un mois pour apprendre un bouquin de cinq cents pages, plus tous les documents reçus durant le semestre plus les exposés entendus durant les cours, ma réaction fut : « Je n’y arriverai jamais ! Il y a trop à apprendre ! ». Et au lieu de bosser comme une dingue une semaine avant la date butoir, j’ai commencé un mois avant. Tous les jours. (Pas possible durant le semestre. Lire tous les documents reçus, rendre les devoirs, regarder des heures de vidéos occupent déjà une grande partie de mon temps à côté de mon job). Et petit à petit, j’ai mémorisé ce qu’il fallait. J’ai réussi à faire des liens entre les différents sujets, à créer des cartes mentales ce qui me permet de me souvenir d’une grande partie encore aujourd’hui, trois semaines après les examens. Généralement je rends ma copie et ma mémoire s’efface gentiment. Cette fois-ci j’ai travaillé sur la mémoire à long terme ! Ah si j’avais su faire ça à l’école… Sur toute la matière à apprendre, seuls deux sujets me posaient problème. Un que je n’arrivais décidément pas à comprendre et l’autre qui m’énervait. Pas grand chose quoi. L’examen comportait trois questions de 1,5 points chacune. La moyenne est à 4. Sur les quatre questions, se trouvaient mes deux sujets !!! J’ai répondu totalement à côté de celle qui concernait celui que je ne comprenais pas. Du coup, je ne pouvais pas obtenir plus de 4,5 ! Heureusement, j’ai gagné 0,25 points à rajouter à ma note grâce à la qualité de mes devoirs. Donc je pouvais monter jusqu’à 4,75. Mais autant dire que l’attente des résultats fut atroce. J’ai obtenu 4,5. Victoire douce-amère.

Deuxième examen : introduction aux statistiques. Une horreur. Plus le cours avançait, moins je comprenais. Je n’aime pas les statistiques. Pour me préparer correctement, j’ai acheté un livre et tout repris depuis le début. Là encore j’ai travaillé chaque jour. Et petit à petit j’ai commencé à comprendre ce qu’est un Chi Carré de Pearson, le t de Student, une régression linéaire…J’ai refait les exercices et les ai trouvé faciles ! Yessss. Cette satanée théorie a finalement réussi à être comprise par mon cerveau. J’ai même fini par comprendre comment fonctionne le logiciel que l’on doit utiliser. Mais l’examen s’est mal passé. Il y avait en fait très peu de théorie et beaucoup, beaucoup de calculs. J’étais incapable de les faire. Pourtant j’ai obtenu une matu (équivalent du bac) scientifique. J’adorais les maths. J’avais l’impression de résoudre des puzzles. Mais devant ma feuille je n’ai même pas réussi à jongler avec une simple formule. Bah, j’ai quand même réussi mais après tout ce travail, c’est dommage de n’avoir pas très bien réussi. Mais rien n’est perdu. Parce qu’aujourd’hui débute le deuxième semestre et, oh quelle horreur joie, j’ai « Statistiques II »…

Ces études me plaisent. Il aura fallu que j’atteigne la quarantaine pour trouver ma voie… Avec un peu de chance, je terminerai avant la retraite et pourrai peut-être même exercer le métier qui m’intéresse ! Mieux vaut tard que jamais 😉

PS Je tiens à remercier S qui m’a aidée à réviser et donné quelques trucs mnémotechniques utilisés durant les exas. 🙂

14 réponses sur « Et alors, ces examens ? »

  1. J’allais à l’instant t’envoyer un message via FB pour prendre de tes nouvelles eu rapport à ces exams! Alors bravo pour tes réussites, finalement, c’est ça qui est le plus important. Tu peux être fière de toi, tu as réussi à trouver comment reconstruire ta mémoire. BRAVO!
    Je te fais plein de voeux pour ta suite, ton nouveau semestre! (et j’espère que tu n’as pas oublié de célébrer!)

  2. Félicitations!!
    Après de sannées de dépression et de médocs pour la combattre (= rester en vie), je n’ai plus de mémoire et s’il me fallait reprendre des études, j’échouerai lamentablement alors que j’avais une mémoire d’éléphant, et je m’en rends compte même dans mon tarvail.

    1. Alors je savais que la mémoire est comme un muscle et qu’il suffit de la faire travailler pour qu’elle s’améliore. J’avais des doutes, j’ai testé, et à présent j’y crois. Il ne faut pas désespérer. Mais je concède que je retiens plus facilement ce qui me plaît 😉

  3. bravo! c’est difficile de rempiler après une première vie active, et je t’en félicite! je n’aurais pas pu, ma mémoire (visuelle qui m’a beaucoup servie pendant mes longues études) me fait complètement défaut maintenant, et je t’envie d’avoir ce courage et ce punch! (ma fille reprend des études comme toi à 30 ans et je vois bien que ce n’est pas facile!)
    courage pour la suite tu es bien partie!

  4. Je t’admire!!!! Je reprends moi aussi quelques cours et si j’aime beaucoup écouter et apprendre, je remarque que j’ai beaucoup de mal à faire mes devoirs et préparer les examens. J’ai toujours l’impression d’être traitée comme une enfant quand on me donne des devoirs, lol. Bravo d’avoir réussi à te préparer si longtemps à l’avance, je suis sûre que ces excellentes habitudes continueront à te servir les prochains semestres 🙂

    1. J’avoue avoir beaucoup, beaucoup de peine avec les devoirs. Mais il est vrai que ça facilite la compréhension et une partie de la mémorisation.
      J’aime pas les devoirs 👿

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s