American Sniper

American-Sniper

Lorsque j’ai vu la bande annonce de ce film j’ai pensé « chouette, il a l’air bien ». Puis je suis allée lire les critiques de cinéphiles et j’ai pris peur. Soit c’est « oh nos soldats Américains, ces héros ! » soit on parle d’un patriotisme dégoulinant. Comment ça les deux remarques se valent ? 😊 Bref, je n’avais plus envie d’aller le voir. Or dimanche matin, le seul film en vo diffusé le matin et qui n’était pas un dessin animé c’était celui-là. Je me suis dit qu’au pire je me contenterai de me faire du bien aux yeux en admirant Bradley. 😍

Alors ?

Il y a deux façons de regarder cette histoire. La première c’est effectivement ce patriotisme poussé à l’extrême, surtout juste avant le générique de fin. « On va tuer les méchants car nous les Américains on est les meilleurs et on est les plus gentils sur terre. On est là pour vous protéger ». Sans intérêt.

Mais moi j’ai vu une autre facette à ce film. J’ai vu un jeune gamin élevé par un père qui prône une certaine violence. On part à la chasse dès son plus jeune âge et on cogne sur les gamins jusqu’à les achever lorsque ces derniers s’en prennent à des plus faibles. J’ai vu ce gamin devenir un homme pour qui la violence est banale. On cogne pour résoudre les problèmes. Puis le 11 septembre arrive et cet homme, Chris Kyle, veut sauver le monde avec ses poings. En l’occurence se sera avec une arme puisqu’il sera tireur d’élite. Il est très bon dans son domaine, il est fier, rien d’anormal. On voit tout de même autour de lui des gens qui ont peur, qui ne souhaitent plus de cette guerre mais pas Chris. Lui c’est un homme, un vrai. Un dur qui souffre d’un sévère stress post-traumatique lorsqu’il rentre chez lui. Il est incapable de mener une vie normale auprès de sa femme et de ses enfants. Dès qu’il le peut, il repart au combat, sur son terrain de prédilection.

J’ai vu un homme dont la fierté due à son éducation l’empêche de demander de l’aide. J’ai vu un homme dont l’assurance a fini par diminuer. J’ai vu un homme normal lutter contre ses démons. Et j’ai beaucoup aimé ce film.

5 réponses sur « American Sniper »

  1. Le problème avec ce film est qu’il démontre la violence et, je dirais même, l’absurdité américaine… qui est le résultat de ta première façon de regarder ce film. En fin de compte, quand tu regardes bien, c’est du pareil au même… dans cette civilisation gérée par la violence et la pensée qu’ils sont exceptionnels et qu’ils se prennent pour les seuls défenseurs du monde, que sans eux le monde ne tournerait pas et qu’ils sont le dernier bastion de la liberté car l’Europe ne compte pas comme faisant partie du monde, bien sûr… le tout alors qu’ils sont en train de devenir une terrible dictature et un état policier où juste le fait de ronfler un peu fort peut te valoir une balle dans la tête et où un tout ch’tit minou se fait désintégrer la peluche car il a menacé un policier.

    Peut-être que vue de ton point de vue psychologue… cela peut être différent… mais du point de vue purement humain, ce film est agressant et démontre bien la suffisance aveugle d’une grande partie des américains.

    J’ai vu un changement tellement drastique dans la mentalité américaine cette dernière décennie… au point où juste traverser la frontière devient énervant… surtout quand tu as un accent comme le mien 🙂 Avant, je voyageais beaucoup à travers les États… maintenant, ça fait peur… et c’est cet état mental borné et égocentrique que je vois dans ce film… Une nation dysfonctionnelle où la famille n’a plus compte… en majeure partie… où le parent est absent physiquement ou psychiquement… ou dans un foyer où la violence et l’intolérance sont maîtres.

    Bref, au point de vue d’étude psychologique, il y a matière à réflexion mais au point de vue humain ~ surtout quand tu considères ces pauvres gens que ces soldats attaquent et tuent dans un pays qui n’a rien fait pour leur nuire ~ ça me glace le sang. Peut-être pcq je suis seulement à qq km de la frontière et que je les voie agir… 😦

    1. Que rajouter ? Cela fait très longtemps que je ne suis plus allée aux Etats-Unis mais à chacun de mes voyages j’éprouvais un fort sentiment d’insécurité. Ce que je ne ressens pas chez moi, ni au Canada 😉. J’ai également pris peur en regardant leurs journaux télévisés. Ils ne parlent jamais (ou presque pas) des pays étrangers et s’attardent sur tous les problèmes locaux : assassinats dans le voisinage, cambriolages dans le voisinage, violence en tout genre dans le voisinage…Je comprends alors que les américains pensent que tout s’effondre. Mais c’est essentiellement…dans leur voisinage !

  2. Exact. Pour eux, le reste du monde n’est rien. Il y a eu un sondage mené l’année dernière, je crois, où ils demandaient aux gens sur la rue où se trouvait la France, la Belgique, l’Italie, etc… tu aurais dû entendre les réponses… à tomber à la renverse. 99% des gens questionnés ne savaient même pas où se trouve l’Europe et le 1% restant n’était pas trop sûrs. Il sont très égocentriques donc, seul eux compte et le reste du monde ben… c’est comme inexistant donc… il n’y a pas de mal à les détruire car… sont-ce des humains ou juste des bidules virtuels? C’est une étrange mentalité. Sûr, il y en a des intelligents parmi eux mais si peu en comparaison. Ça fait vraiment peur… au point où je voudrais bien avoir les sous pour retourner vivre en France… dans le sud ou en qq part où je pourrais avoir mes jardins pour ma bouffe et la sainte paix et vivre tranquille et surtout… en français. Oh! Comme le français me manque, tu ne peux savoir! Je sais qu’il y a des problèmes en France et en Belgique aussi mais j’aimerais bien être loin d’eux… car s’ils continuent comme ça, ils vont se ramasser un champignon sur la tronche.

  3. Je ne l’ai pas trouvé autant « pro américain » que ce qui était dit dans la plupart des critiques, mais j’ai tout de même moyennement aimé perso.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s