Le Libre Arbitre

Pour me faire réviser un peu mes cours, j’ai décidé de vous parler du libre arbitre. J’espère que je ne vais pas vous raconter d’âneries. Si vous en voyez, n’hésitez pas à m’en faire part, ça me rend service.

On se construit sa personnalité grâce à ce qui nous entoure. Pour les réalités physiques, nous avons nos yeux. Un petit chien noir, des volets verts, un gros con, la différence entre un magazine et un livre,… Pour ce qui n’est pas physique, c’est un peu plus compliqué. Qui est mieux : Obama ou Sarkozy ? Chacun a son avis. Mais est-ce vraiment le cas ? En fait, on va mesurer notre avis à celui de notre entourage…et nous allons généralement nous rallier à la majorité puisque l’humain part du principe inconscient que la majorité a sûrement raison ! Vous êtes entouré de gens qui préfèrent le roquet (n’y voyez aucun critère subjectif) ? Soit vous avez décidé d’en découdre et vous soutiendrez mordicus qu’Obama est cent fois mieux. Comme votre avis diverge du groupe social que vous cotoyez, il y a de fortes chances que vous en changiez…ou que vous finissiez pas admettre que le Nain est bien meilleur afin d’éviter tout conflit puisque vous souhaitez garder votre cercle d’amis. Au pire vous gardez votre opinion pour vous. Donc vous gardez votre libre arbitre me direz-vous.

Avez-vous entendu parler de Solomon Asch ? C’est un scientifique qui a créé une expérience qui prouve que l’on se rallie à la majorité. Que cette majorité influe sur nous à partir de trois personnes partageant entre elles un même avis contraire au nôtre. Pour se faire, Asch présente une ligne dessinée à l’écran. Il en présente ensuite trois autres et il faut retrouver celle qui fait la même longueur. Aucun doute n’est possible pour qui est en possession de tous ses moyens. Lors de l’expérience, plusieurs personnes sont amenées à donner leur réponse. Toutes, sauf l’avant-dernier personnage, sont de mèche avec l’expérimentateur et vont donner une mauvaise réponse. Observez le « libre arbitre » du sujet innocent :

Une autre expérience et ne me dites pas que ce genre de situation ne vous est jamais arrivée. Vous arrivez dans un lieu et tout le monde a le regard tourné au même endroit. N’êtes-vous pas tenté de faire comme la majorité ?

Je vous laisse méditer…

Et pour terminer en musique je vous propose Hooverphonic avec Badaboum. Ce n’est pas ma préférée de l’album mais c’est celle que j’ai trouvée sur youtube

5 thoughts on “Le Libre Arbitre

  1. Je dirais que 1) on est tous plus ou moins conformistes (tu connais le film Keeping with the Jonses? Excellent!) et 2) quand on essaye de résister, les « conformistes » deviennent souvent très méchants! Je vois ça très souvent dans les réunions, quand quelqu’un de haut placé dit quelque chose (de con) et tout le monde se sent forcé de dire oui oui même si on sait très bien qu’en réalité ils ne sont pas du tout d’accord… et si j’essaye de dire non, alors là c’est la haine, parce que j’ose déranger le status quo, parce que je rends tout le monde inconfortable, parce que je force tout le monde à se remettre en question. Je me fais énormément d’ennemis tout le temps à cause de ça, au boulot!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s