Archive | août 2016

Chaud cacao…

Pour avoir une petite dose de Aaaaahhhhhh

Pour avoir une petite dose de Aaaaahhhhhh

Les cours ont repris. Je vous en parlerai prochainement. C’était la panique totale comme à chaque début de semestre mais je me suis vite reprise. Un cours semble compliqué mais passionnant, quant à l’autre, je vais attendre encore un peu avant d’émettre un avis définitif.

J’ai installé un pisteur de mouchards sur mon navigateur internet. Pour ceux qui ne le savent pas, ces pisteurs suivent toutes vos activités et ceci leur permet de vous envoyer de la pub personnalisée. Vous savez, ces petits encarts que l’on retrouve sur à peu près toutes les pages ! Vous allez visiter une page pour une cafetière et hop, que des encarts sur les machines à café. Et il ne font pas que ça.Pendant que j’écris cet article, l’anti-mouchard m’annonce qu’il a bloqué 4 espions. Je suis allée hier soir sur une page qui m’en a répertorié…56 !!! Pour vous faire une  idée d’une partie de ce qui est enregistré vous pouvez jeter un oeil là. Vous avez certainement déjà entendu que votre smartphone localise tous vos déplacements. De plus en plus d’entreprises achètent les données que nous fournissons gratuitement à ces mouchards et anticipent alors nos besoins ! Bref, ça fait un peu peur si on s’y intéresse un minimum. Vous pouvez lire tout ça bien expliqué .

20160827_123813

Il fait beau, il fait très chaud et les plantes de mon balcon se portent très bien, j’en suis ravie. Ce sera tout pour aujourd’hui, c’est l’heure de la sieste…

20160827_123834

Et pour terminer en musique je vous propose le groupe Suede avec son titre When You Are Young.

Advertisements

Un p’tit noir

image

J’adore le thé et j’adore les paquets/boîtes de thé avec leur contenant. J’ai donc la machine Special T et plein de capsules, plein de thé en vrac dans de jolies boîtes et plein de thé en sachets. De café je n’ai point ! Je n’en bois pas, je n’aime pas. J’avais par le passé une machine Nespresso mais je l’ai donnée à ma maman puisque je ne l’utilisais que les 36 du mois. Et puis ma maman avait une vieille machine et il fallait compter au  moins dix minutes pour réussir à fixer le support à capsules (je m’énervais avec celles de thé).

Comme j’ai décidé de lutter contre ma phobie sociale, j’ai invité des amis à manger à la maison. Et j’ai réalisé que je ne pouvais pas leur offrir de café ! Une amie est venue à la maison et m’a demandé un café ! Bref, il était venu le temps des cathédrâââââles de remédier à ce manque. J’ai d’abord pensé à récupérer mon ancienne machine. Je sais, ça ne se fait pas mais comme elle prend la poussière dans la cave de ma maman (qui a toujours sa satanée vieille machine peu fonctionnelle) autant l’utiliser. Puis je me suis dit qu’elle était certainement abîmée puisque plus utilisée depuis des lustres. Donc j’ai décidé d’investir dans un nouvel appareil. Comme les Dieux ont déserté mon compte en banque depuis trois ans déjà, j’ai commencé à regarder ce qui se faisait de moins cher que Nespresso sur le marché. Pas encore décidée, les Dieux ont décidé de faire un geste. J’ai reçu une pub qui me proposait une machine à CHF 20.- au lieu de CHF 120.- ! J’ai rempli mon bulletin et l’ai renvoyé aussitôt en espérant que tout le monde n’aurait pas la même idée puisque c’est bien précisé que l’offre est dans la limite des stocks disponibles. (Aucune des amies avec qui j’en ai parlé n’a reçu cette pub !).

J’ai donc ma nouvelle petite machine à café, thé, chocolat chaud/froid ☕️. Je teste en ce moment le chocolat chaud et il n’est vraiment pas mauvais. Si vous souhaitez venir boire un café, vous êtes les bienvenus 😊.

Et pour terminer en musique je vous propose Bat for Lashes avec In your bed

 

Saut de Puce

Samedi je suis allée chez mes tantes jouer à la pétanque. Elles ont un grand jardin dans lequel mon chien peut s’amuser et me ficher la paix. D’un côté du jardin des laurels sont alignés. Parmi eux, au sol, vis un hérisson. Hérisson que mon chien n’a pas arrêté d’embêter. Évidemment, il n’a pas réussi à le faire sortir de sa cachette. En revanche, il a réussi à déloger un troupeau de puces qu’il a gentiment ramenées à la maison !

Dimanche soir je trouve étrange la façon dont il se frotte le museau. Je finis pas m’en inquiéter et comme je m’approche, je sens quelque chose qui me chatouille dans le cou. Une puce ! Je tente de l’écraser entre les doigts et au moment où je regarde si elle est bien morte, boing elle saute et disparaît… Je mets tout de suite du produit au chien (je n’ai rien pour le chat) et passe l’aspirateur, nettoie les sols, change mes draps, fais une lessive. J’observe ensuite les poils du chien à la loupe et choppe quelques bestioles que je décapite avec mes ongles.

Lundi soir en rentrant du travail je fais un câlin au chien, câlin récompensé par une puce dans mon décolleté 😫. Je mets du produit au chat. Je lance une nouvelle lessive. Ma tête commence à me démanger (les poux c’est pire je vous rassure), je dois être bouffée par ces satanées puces.

20160809_140707

Mardi, au boulot je réalise que mes chevilles ont été dévorées par les puces. Mon nettoyage du sol n’a pas été très efficace. En rentrant, je continue mes lessives, passe à nouveau l’aspirateur. Quand au sol, je me suis souvenue que la lavande était très efficace. J’ai donc dilué quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans de l’eau et ai nettoyé tous mes sols. J’ai également versé quelques gouttes sur mes oreillers, dans mon lit (j’ai trouvé une puce morte le matin même, beurk) et sur le col de mes vêtements. Grâce à la lavande, les démangeaisons sur la tête se sont calmées.

Mercredi. Le chien s’est gratté une fois et je suis suspicieuse. Le chat aussi s’est grattée une fois. Puces ou pas ? Mes chevilles restent intactes. Le sol est bien désinfecté ! J’ai remis par précaution des gouttes d’huile essentielle dans mon lit et sur mes oreillers. Tout sent la lavande autour de moi, je me sens protégée. J’espère être arrivée à bout de ces cochonneries. Vendredi matin je nettoierai à nouveau le sol avec mes huiles essentielles.

La prochaine fois que j’entends parler de hérisson, j’enferme le chien dans la voiture !

Et pour terminer en musique je vous propose LP avec Lost on you, artiste que j’ai découvert par hasard et qui m’a plu.

Mon Non Régime

51VsD2K5ufL._AC_US160_

Alors que je lisais mon magazine Cerveau & Psycho je tombe sur une pub qui a attiré mon regard (ce qui est très rare). Le bouquin L’Anti-Régime – maigrir pour de bon de Michel Desmurget. Je vais vérifier les commentaires sur Am@zon et décide de prendre le livre à la bibliothèque. Je ne suis pas une habituée des régimes car je n’ai tout simplement aucune volonté d’une part, et qu’avant ma dépression j’avais un poids tout à fait raisonnable d’autre part. Mais les treize kilos pris suite à la maladie commencent à m’énerver et mon excuse “j’ai pris du poids car j’étais en pleine dépression” également. Je me suis alors plongée dans la lecture de ces explications pour “maigrir pour de bon”. J’ai trouvé l’approche très intéressante. L’auteur, un neuroscientifique, a tenté en vain plusieurs régimes. Il a fini par se décider à lire la documentation scientifique sur le sujet et résume le résultat de ses lectures. Les régimes sont mauvais pour la santé ! Une fois ledit régime terminé, la personne va finir par grossir à nouveau, retrouver son poids honni et même un peu plus car le cerveau se veut prévoyant en cas de nouvelle crise d’amaigrissement. Il explique donc que tout est affaire de calories. Combien de calories avons-nous besoin pour garder notre poids et combien de calories dépensons-nous durant la journée ? Histoire d’équilibre. Nous pouvons diminuer notre apport de calories jusqu’à 25% sans que le cerveau n’intervienne. Plus, et il va stocker des réserves dès qu’il le pourra. Donc il est possible de maigrir sans effort réel mais il faut prendre son temps.

J’ai donc décidé de me défaire de onze kilos. Je dois compter environ trois ans pour parvenir à mon but.  Je calcule alors les calories que je peux ingérer pour atteindre le poids merveilleux de 61 kg (Ca calcule tout seul ici). En gros, je dois maigrir de 500gr par mois. Ca me semble tout à fait faisable. Pour m’aider à additionner ce que j’ingère au quotidien j’utilise l’application fatsecret (pas besoin d’ouvrir un compte). Bon je ne m’amuse pas à tout peser, trop fainéante pour ça. Je notes les quantités “à la louche” ! Evidemment que la première semaine j’ai été très surprise de constater que je mange trop ! J’ai dû diminuer les cochonneries remplacées en partie par des fruits. En partie seulement puisque j’ai fait un choix. Le matin j’ai banni le chocolat et les biscuits (nectarines à la place) pour pouvoir garder le Mars ou la glace le soir. Donc pas de frustration sauf la première semaine. Après un mois d’essai (et 600 grammes en moins 😃) je peux dire que mon envie de cochonneries s’est bien calmée. J’en prends encore (puisque j’y ai droit je ne vois pas où est le problème) mais nettement moins. Mes fringales ont nettement diminué (ah ces fichues émotions !). Quand elles me reprennent, je les accepte. Je me rue sur tout…mais à petite dose. Mon cerveau est content, j’ai ingurgité la mal-bouffe, et mon compteur ne s’affole pas trop !

Il faut se peser quotidiennement, car notre poids varie énormément, et faire une moyenne tous les quinze jours pour avoir une meilleure idée de notre poids réel. Pour exemple, cette quizaine je suis montée à 71,7 et descendue à 71 pour obtenir une moyenne de 71,4. Ce qu’il y a de bien, c’est que si un jour on explose le compteur, le lendemain on n’a généralement pas faim et il suffit d’en tenir compte et donc ne pas se forcer à manger pour atteindre les calories quotidiennes.

Alors est-ce que trois ans c’est long pour perdre du poids ? C’est sur que c’est bien plus que six mois. Mais il n’y a pas de frustration puisqu’aucun aliment n’est interdit et l’avantage c’est qu’une fois le poids atteint, il n’y a pas d’étape de consolidation ni changement à apporter à son régime alimentaire. On continue tout simplement à se faire plaisir dans les limites du raisonnable.

Je vous donne deux petits exemples :

Hier j’étais moyennement raisonnable : porridge au petit déjeuner pour ne pas avoir faim durant la matinée car j’avais prévu du jardinage intensif. J’étais invitée à manger à midi pour des grillades. Steak haché, frites, mayonnaise et deux verres de rosé. Une nectarine dans l’après-midi, un verre de rosé à l’apéro le soir. Pain/fromage au souper. J’ai dépassé de 36 calories. Ce matin je n’avais pas vraiment faim donc deux yogurts légers. A midi j’ai prévu du poulet mariné et je ne sais pas encore avec quoi je vais le manger. Ce sera en fonction de mon appétit. Je ne m’inquiète pas, je sais que je serai dans les normes sans effort et que dans quinze jours j’aurais diminué mon poids de 250 grammes supplémentaires…

Viviana a suivi le régime Dukan. Elle a perdu plus de 30 kilos en un an. Kilos qu’elle a repris par la suite avec une petite marge. Elle s’est donc mise au sport intensif jusqu’à ce qu’une blessure survienne. Blessure assez importante qui a laissé son médecin surpris. Il s’avère que son régime a malmené ses os ! Elle ne veut donc plus se lancer dans un régime. Calcul des calories à présent : beaucoup de protéines pour bien tenir la journée ! Son repas type ? Viande maigre, lentilles coquillages, haricots verts. Le tout sans assaisonnement ni sauce et en prenant bien soin de tout peser. A ce jours elle en est à 22 kilos en moins en un an. Elle refuse de voir qu’elle suit un régime drastique. La bouffe sans saveur, très peu pour moi !

Vous avez donc la solution régime, rapide, sans saveur et en faisant attention à tout ou la deuxième option. On se prend en mains gentiment, sans se malmener…et en appréciant une bonne glace si l’envie nous prend !

Et pour terminer en musique je vous propose Aida Garifullina qui interprète The Bell song tiré de l’opéra Lakmé. Ah dès que la musique commence que c’est beau… Je ne suis pas opéra mais j’ai entendu cette chanson au début du film Florence Foster Jenkins et j’ai été charmée…