Parlons un peu

img_0437

Aujourd’hui je vais vous parler d’audition et du langage. C’est le sujet du mois que je dois étudier.

Quand tout va bien, nous entendons ce qui nous entoure, nous comprenons ce qui nous est dit et nous répondons adéquatement. Rien que pour ça nous avons déjà toute une foule de possibilités de lésions. On n’entend plus rien, on ne comprend rien ou on est incapable de s’exprimer.

Déjà pour les sons. Il faut savoir qu’avec l’âge nous percevons de moins en moins les sons aigus. Voilà un petit test ici. Je l’ai fait la fenêtre ouverte avec la hotte d’aspiration enclenchée et sans écouteurs. Je perçois le son vers 15’833 Herz. Et vous ?

Le son que vous entendez, comment est-il traité par votre oreille ? Il passe le tympan qui se met à vibrer. Se dernier fait bouger trois petits os, le marteau, l’enclume et l’étrier qui vont amplifier les ondes reçues. Cette onde va alors faire bouger le liquide du conduit cochléaire, un conduit en forme de coquille d’escargot. Le liquide à son tour va faire se mouvoir une membrane qui va alors faire bouger des cellules ciliées. Plein de problèmes peuvent déjà surgir là, dans l’oreille interne. Si les cils sont activés par des détritus cela crée des vertiges. Un niveau sonore trop élevé va attaquer les cellules ciliés.

L’oreille interne fonctionne bien, c’est super. Les cellules ciliés activent les nerfs auditifs et nous quittons l’oreille. A ce niveau, une lésion provoque la surdité d’une oreille. Une fois le tronc cérébral atteint (tout en-haut de la colonne vertébrale), les nerfs se répartissent à droite et à gauche. Donc une lésion depuis là provoque une baisse de l’audition des deux oreilles. Les connexions continuent et arrivent dans le cerveau. Pour faire simple, dans l’hémisphère gauche il y a l’aire de Broca qui produit le langage et l’aire de Wernicke qui traite la compréhension. Des lésions dans ces deux endroits provoquent des symptômes différents.

Pour l’aire de Broca, le patient comprend tout ce qu’on lui dit. En revanche, il a beaucoup de peine à s’exprimer. Il se rend compte de son problème ce qui peut provoquer une forte frustration. Une petite vidéo pour vous rendre compte du soucis.

En ce qui concerne une lésion au niveau de l’aire de Wernicke, le patient comprend ce qu’on lui dit, s’exprime de façon fluide…mais incompréhensible. Il ne se rend pas compte du non-sens de son discours. Une vidéo .

Comme d’habitude, je suis en plein apprentissage donc j’espère ne pas me tromper dans mes explications…

Et pour terminer en musique je vous propose le groupe White Lies avec Hold back your love

 

 

Publicités

4 thoughts on “Parlons un peu

  1. Ma soeur et mon fils ont profité grandement de l’approche de « rééducation auditive », l’une dans les années 1970 avec le Dr. Bérard à Annecy, et l’autre selon la méthode Thomatis, à Fribourg, en 2009 ou 2010.
    L’écoute est immensément importante dans le quotidien, pas seulement pour « entendre », mais aussi pour « comprendre » le vis-à-vis. Et il semble que certains évènement puissent paralyser les muscles qui permettent normalement une bonne audition. Ces thérapies ont aidé ces muscles à refaire leur travail correctement.

      • Si jamais, le bouquin de Bérard « audition = comportement » est chez mes parents, je peux facilement l’y emprunter le WE prochain si ça t’intéresse!

      • Hiii j’ai oublié de te répondre. Mais non, c’est gentil. Pas l’envie de me pencher sur le sujet pour l’instant. Mais je retiens la proposition, Merci 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s