Aïe, j’ai mal à la tête

Cette semaine aux cours on a parlé de traumatismes crâniens et autre accident vasculaire cérébral. Très intéressant. Chaque zone du cerveau a sa propre utilité donc quand l’une est atteinte, un signe bien spécifique se produit.

Je vais tout d’abord aborder les lésions qui touchent les lobes pariétaux, à savoir la zone qui part des tempes et monte légèrement vers l’arrière. A peu près !

Pour le côté droit, le patient peut souffrir d’héminégligence… à gauche. La lésion est à droite et le côté qui montre le problème se situe à gauche. L’héminégligence signifie que la personne n’est plus consciente d’une partie de son corps. L’ouïe peut être touchée, la vue ou le toucher voire les trois. Une femme ne se maquillera que d’un côté du visage par exemple. Et pourtant, sa vue n’est pas touchée, ses yeux fonctionnent parfaitement. Elle aura de la peine à entendre ce qu’on lui chuchote à gauche même si son oreille n’a aucun problème. Elle pourra souffrir d’apraxie constructive, à savoir qu’elle aura des problèmes pour assembler des objets ou recopier un dessin. Voici une vidéo (en anglais mais avec des images parlantes) LA.

Pour le côté gauche, le patient peut souffrir d’apraxies gestuelles. L’apraxie idéomotrice concerne les patients qui ne peuvent reproduire un geste sur commande comme par exemple envoyer un bisou avec la main. Une vidéo, en français, ICI. Une personne souffrant d’apraxie idéatoire est incapable d’exécuter une série de mouvements sur instructions. Vous lui donnez un verre vide et lui demandez de faire semblant de boire, elle n’y arrivera pas. Probablement qu’elle butera déjà sur le fait de saisir ledit verre. Alors que si elle a soif et que le verre est plein, elle boira plus ou moins normalement. Je n’ai pas trouvé de vidéo.

Concernant les lésions qui touchent les lobes frontaux (tout l’avant du cerveau, environ). La personne ne pourra exécuter une suite de geste comme par exemple taper sur une table avec la main plate, puis avec le bord de la main puis le poing. Elle bloquera sur un des trois gestes et le répétera non stop (taper uniquement avec le bord de la main, sans réussir à en changer).

Le patient ne pourra pas repérer une cible parmi d’autres car son regard ne se déplacera pas. Il pourra avoir des troubles de l’inhibition. Il proférera des gros mots ou se baladera nu sans voir où se trouve le problème. Il ne sait plus planifier ni résoudre des problèmes simples. Par exemple, attendre à un feu rouge n’implique pas que ce dernier va passer au vert puis à l’orange.

En fonction des symptômes du patient et différents tests à disposition, le neuropsychologue doit savoir dire où se situe la lésion dans le cerveau. Évidemment que des IRM facilitent grandement la tâche. Mais il faut savoir qu’il existe des micro-lésions qui n’apparaissent pas sur les images. Il faut donc savoir décoder les signes montrés par les patients.

Et pour terminer en musique je vous propose Robbie Williams qui travaille à nouveau avec Guy Chambers et devrait donc renouer avec le succès (bon il y a aussi un peu de Prokofiev). Voici Party Like a Russian

3 thoughts on “Aïe, j’ai mal à la tête

  1. La neuropsychologie est un domaine passionnant… les troubles totalement interpellants… Merci de résumer tes notes de cours ici, ça m’intéresse toujours de les lire ;)!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s