Tatouez-moi

Je remarque que de plus en plus de personnes portent des tatouages. Que  l’on aime ou pas, ce n’est pas le sujet. Là où je veux en venir, c’est le tatouage chez les jeunes.

Il faut savoir que notre cerveau est mature à partir de 25 ans environ. Avant, les connexions neuronales ne sont pas terminées. C’est pourquoi, par exemple, les plus jeunes n’ont pas la notion de risques telle que l’ont la plupart des adultes. Ou encore quand vous donnez des conseils, le jeune vous regarde en pensant “vieux con”. Son cerveau n’est pas fini tout simplement. Le rapport avec le tatouage ? J’y viens.

Ces jeunes, d’à peine 18 ans, se précipitent chez le tatoueur pour enfin avoir cette citation ou ce magnifique dessin sur le corps, pour la vie. Inutile de leur dire qu’ils font une bêtise, ils n’écoutent pas. Vous ne comprenez rien à rien ! (Rappel : leur cerveau n’est pas encore arrivé à maturation). Il y a quelques années encore, les tatouages étaient plus ou moins discrets mais aujourd’hui, les gens se lâchent, c’est entré dans les moeurs. Fini le petit dauphin sur la cheville ou sur l’épaule. La mode actuelle est la grande citation ou le dessin en longueur à l’intérieur du bras ou le long de la jambe. La première fois, j’ai pensé que la personne s’était salie puis j’ai compris qu’il y avait en fait un dessin. Depuis je regarde ce que ces jeunes aiment montrer. Tous ces petits coeurs tatoués le long du bras c’est joli à 18 ans, mais à 30 ans ?

Ceux qui se frottent les mains, ce sont ces professionnels qui seront engagés dans quelques années pour retirer toutes ces “erreurs de jeunesse” (est-ce que ce sera encore la mode dans 20ans ?). Non, je ne juge pas, vous allez comprendre. Quelqu’un qui se fait tatouer à 30ans comprend bien les implications et a développé sa personnalité et les goûts qui vont avec (personnellement, je n’ai plus grand chose à voir avec celle que j’étais à 30 ans, sans même parler de mes 18 ans). Alors que le jeune de moins de 25 ans va énormément changer puisque son cerveau va finir pas avoir toutes ses fameuses connexions et pourra alors prendre en compte bien plus de données qu’auparavant. Je peux vous parler de P qui un jour avait de grosses bandes sur les poignets. Elle m’expliqua alors qu’elle se faisait retirer ses tatouages qui ne correspondaient plus à la personne qu’elle était devenue (elle avait 30 ans). Le processus pour les effacer est long, douloureux…et coûteux. Et moi je pense à tous ces jeunes tout fiers avec leur nouvelle marque d’indépendance (et à ma nièce qui va avoir 18ans et se réjouis de se faire tatouer…).

Et pour terminer en musique je vous propose une chanson de 2003 de Mickey 3D Il faut que tu respires

 

Advertisements

6 thoughts on “Tatouez-moi

  1. Coucou,
    j’adore cette chanson mais je ne peux absolument pas l’écouter ou la regarder, elle me donne trop envie de pleurer…
    Tatouages : j’ai un tout petit lézard sur la fesse droite que j’ai fait il y a bien 25 ans, je ne le regrette absolument pas car il est petit et ne se voit pas quand je suis en maillot de bain… Et en plus je ne le vois jamais! 😀 Mais je l’aime beaucoup.
    J’ai une carpe rouge et une carpe noir dans le haut du dos : une surface de 5cm de large sur 5 cm de haut environ. Ça représente plein de choses : le yin et le yang, mon signe astro, les poissons qu’il y avait dans le bassin dans la maison familiale que je pleure, ça représente ce qui est insaisissable : le poisson qui vous glisse entre les doigts… Je le regrette un peu car je ne le vois pas. Mon mari l’aime c’est déjà ça. Parfois je suis gênée aussi et je le couvre… Par exemple quand je travaille dans un collège je n’ai pas envie que les gens le vois tout de suite et se fasse une mauvaise opinion de moi. J’ai pas pensé que je deviendrai prof quand je l’ai fait faire… J’avais 48 ans!
    J’ai une fleur sur le bras que j’ai fait faire par une très bonne amie des bozars qui est nouvellement tatoueuse (mes poissons étaient son deuxième ou troisième tatoo, depuis elle en a fait des centaines.) Je l’aime bien mais en même temps je ne la referais pas si c’était à refaire (pourtant mon cerveau est bien fini ;-)) car il y a en 2017, tellement de gens tatoués partout que je trouve que c’est devenu très “commun”, plus du tout original et souvent très vulgaire…
    Pour les jeunes, je trouve comme toi, que la plus part vont très certainement s’en mordre les doigts un jours… Mais bon, chacun sa vie. Et puis en même temps comme toute génération sera tatouée, ça ne choquera plus personne 😉

    • Tu dis “comme toute génération sera tatouée, ça ne choquera plus personne”. Mais la nouvelle génération ne se tatouera peut-être plus car ça sera passé de mode. Donc tous ces tatoués peineront à trouver du travail…comme la génération qui débutait dans le tatouage…

  2. Comme le dit Mahie, chacun sa vie et les gens font ce qu’ils veulent, mais perso j’aime pas du tout les tatoos! Je trouve ça sale. Je ne remet pas en question les talents artistiques des tatoueurs, parce qu’il y en a sûrement autant de talenteux que des moins bons… Mais de l’encre définitive sur la peau je trouve ça pas du tout joli, et en fait ça me donne mème un certain malaise. Je n’aime pas les aiguilles et le rèsultat me fait penser aux marques des vaches qu’on mène à l’abattoir et aux prisonniers de guerre,

    • Je voulais te répondre rapidement et puis je suis arrivée à la dernière phrase. Aïe, que répondre à ça ? Rien. Parce que je n’avais pas pensé à ces marques et que ce que tu dis est pertinent. Même si je trouve l’analogie un peu violente, je comprends ton point de vue.

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s