Pourquoi je fuis le prince charmant

Bon c’est la fête des amoureux. Déjà qu’ils sont amoureux, faut en plus qu’ils aient une fête ! Et pourquoi ne célèbre-t-on pas les coeurs esseulés ? « Aujourd’hui pensez un peu à vous… offrez-vous [insérez ce qui vous plaît] et savourez cette journée ».

Oh, et puis il faut arrêter de penser au prince charmant. Qu’est-ce qu’il est chiant celui-là, à tout le temps se faire désirer. Quelle diva ! Il n’en vaut pas la peine. Et qui dit « prince charmant », sous-entend « perfection ». L’horreur absolue. Comme l’humain se compare toujours à ses semblables, vous imaginez vivre avec l’homme parfait ? En vous comparant à lui, vous remarquerez encore plus tous vos propres défauts. Ah, super pour cultiver une bonne image de soi 😖.

Comment ça, un petit repas en amoureux vous tente ? Mais il suffit de manger devant votre chien; vous verrez les regards langoureux qu’il vous lance tant qu’il reste la moindre miette de nourriture. Ça vaut bien mieux que le regard niais de prince machin.

« Mais qui va me réchauffer les pieds quand je vais me coucher les soirs d’hiver ? » Grâce à la journée des coeurs esseulés, vous avez l’excuse toute trouvée pour vous offrir une magnifique bouillotte. Je sais, ne me remerciez pas. Entre coeurs solitaires on peut bien s’entre-aider, non ?

Et si vous aimez lire des historiettes qui parlent d’amour, le New York Times en diffuse chaque semaine. Comme aujourd’hui c’est de circonstance, c’est par .

Et pour terminer en musique je vous propose Gabrielle Aplin avec Panic Cord

6 réponses sur « Pourquoi je fuis le prince charmant »

  1. Mon mari fuit tout ce qui est vaguement « romantique ». Il déteste les clichés. Il n’aime pas qu’on lui touche les pieds (alors me les chauffer, hein, plutôt oublier ! — En fait, ma chatounette fait très bien son travail 😉 ). Et en plus au Brésil, la fête des amoureux c’est au mois d’août… Bref, c’est pas le 14 février qu’on va parler d' »amour » chez nous. Mais dans les écoles ils s’échangent tous des cartes en forme de coeurs mal découpés (même entre garçons, entre filles, ou garçons-filles), parce que l’amitié c’est aussi une forme d’amour. Et ça, je trouve ça mignon comme tout ! 🙂

    1. Quand j’étais en Angleterre, je voyais aussi que les amis s’échangeaient des cartes et je trouvais ça chouette. Je ne suis pas sûre qu’en Suisse le concept dépasse le cadre amoureux. Même si, honte à moi, une amie m’a écrit et je ne lui ai pas répondu…

  2. Je suis en couple depuis depuis presque 11 ans et mariée depuis 9, mais je déteste la Saint-Valentin, je n’ai jamais aimé cette fête. Je me force un peu pour mon mari qui lui, est une vraie guimauve… On boit un petit verre de vin mousseux ensemble ou parfois on va au resto, mais on ne se fait pas de cadeau.

    Il y a plusieurs années (une vingtaine, en fait), une famille de québécois étaient venue passer une année dans le village où j’habitais (ils avaient fait un échange de maison avec une famille d’ici). La femme, maîtresse d’école, avait amené la tradition de s’échanger des petits mots, même entre amis, juste pour se dire qu’on s’apprécie, comme le dit N. Je trouve aussi ça super ! J’aimerais bien que ça soit plus comme ça, ici aussi. Je crois que la tradition était resté quelques années dans cette école, mais je ne sais pas s’ils continuent encore…

    1. L’échange de petits mots entre amis c’est vrai que c’est sympa et c’est bien de rappeler à ces derniers qu’ils sont importants dans notre vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s