Séance de coaching

Il y a quelques mois déjà, une copine explique qu’elle a une amie qui termine ses études de coaching et cherche des cobayes. Je me propose. Pourquoi pas ? Ça peut être intéressant, voire même utile. Ma première séance a eu lieu vendredi.

J’étais un peu ennuyée car je ne savais pas trop quoi choisir comme sujet. Je ne cherche pas à maigrir ni à me mettre au sport. J’arrive enfin garder mon appartement sans bordel qui traine partout et quant à une aide pour me motiver à changer ma vision des choses et trouver un job plus ou moins intéressant, ce n’est plus trop le moment. Comme je vais peut-être débuter mon travail de recherche, autant avoir du temps durant la journée. Finalement, j’ai décidé de travailler sur le lien qui m’unit à mon chien.

En effet, lui et moi avons beaucoup de peine à nous séparer. Durant la journée ça va, nous avons établit un rituel qui facilite les au-revoir. Mais les soirs où je sors et que je ne l’emmène pas, c’est plus difficile. Je culpabilise et lui pleure en se disant qu’il va certainement m’amadouer. Je ne suis encore jamais partie en vacances depuis qu’il est entré dans ma vie.

Nous avons donc discuté de cette relation, de la culpabilité que je ressens et de deux ou trois autres choses. J’ai trouvé l’expérience intéressante. J’ai compris également certaines choses, dont le rôle que j’ai attribué à mon chien. Bref, il y a du travail…

Et pourquoi avoir choisi de parler de mon chien au final ? Parce que j’ai décidé que cette année je partirais quelques jours à Londres. Même si je n’ai pas envie d’y aller seule mais que je n’ai personne avec qui partir, que je n’ai pas un rond et que je ne sais pas où caser mon chien. Donc je travaille sur le problème du chien. Quant au reste, « Univers ? Tu entends ma demande ? J’attends que tu me propose une solution clés en mains à mon entière satisfaction… »

Et pour terminer en musique, je vous propose Billie Eilish avec Bad Guy

Publicités

4 thoughts on “Séance de coaching

  1. Durant 15 ans, nous ne sommes partis que deux fois sans Chamade en vacances. Nous ne pouvions aller qu’en Alsace ou à Oléron du coup. La semaine prochaine, ce sera la première vraie fois que nous partirons JP et moi, seuls, sans culpabiliser de laisser Chamade un week-end sans nous. J’aurais sans doute eu besoin de séances de coatching pour apprendre à nous laisser seuls sans elle 🙂

  2. Ouééééé, Londres, excellente idée 🙂 J’ai abandonné ma pauvre Calinette plusieurs fois, parfois pour un mois, même, souvent pour environ une semaine. Ce n’est jamais facile, et c’est encore plus difficile de trouver des gens à qui je fais assez confiance pour la leur laisser s’en occuper! Mais elle semble me pardonner à chaque fois, heureusement, même si ça prend quelques jours…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s