Journal n°4 d’une joggeuse débutante

Lundi. Je n’avais qu’une envie à la fin de ma journée de travail, rentrer et aller dormir. Donc…je suis allée courir. Ça m’a fait du bien. Cette semaine, le programme consiste à courir quasiment sur place durant dix minutes, accélérer durant les dix minutes suivantes et courir d’un bon pas les dix dernières minutes. Courir « sur place » ça ne me convient pas. J’ai eu très vite mal aux mollets, aux cuisses et aux fesses et pour couronner le tout, j’étais incapable de respirer normalement. Durant ces dix minutes, je n’ai cessé de me demander comment j’allais faire pour courir durant tout l’entraînement. Puis j’ai accéléré et tout était oublié. Mais voilà, lorsque j’ai commencé à courir d’un bon pas, j’ai réalisé que cela faisait plus de vingt minutes que je courrais. Un recors. Et j’ai paniqué 🙄. « Mon coeur va-t-il tenir la cadence ? Est-ce que je ne risque pas de faire une crise cardiaque ? » J’ai dû ralentir le pas pour calmer l’affolement de mon cerveau qui commençait à me dire que partir dans les pommes serait une bonne option. Quand je dis que je suis une grande angoissée, je ne mens pas ! Au final, sur les dix dernières minutes, j’ai couru de façon fractionnée. La prochaine fois je devrais m’en sortir puisque j’ai pu constater que mon coeur a tenu le coup. Cependant, je pense que je vais débuter par une marche d’un bon pas, histoire de mieux gérer ma respiration au départ.

Mercredi. Je n’ai pas marché au début contrairement à ce que je pensais faire. J’ai eu de bonnes courbatures mardi et j’ai pensé qu’en fait, ça me faisait travailler des muscles que je néglige d’habitude. Cette fois-ci, j’ai réussi à courir quasiment non stop. J’ai pris mon parcours dans le sens inverse pour éviter de terminer par la montée. Sur le trajet, il y a une grande pente à mi-parcours. En prenant le chemin par l’autre bout, la descente devient…une grande montée, que j’ai terminée en marchant car je m’épuisais et je voulais réussir à courir les dix dernières minutes. Pour éviter tout malaise, d’autant plus qu’il faisait beau et chaud et que je ne supporte pas la chaleur, j’ai emporté une bouteille d’eau. Ca m’a rassurée et je n’ai pas rencontré de problème particulier. Je m’améliore 😊.

Vendredi. J’ai repris mon parcours dans le sens habituel pour éviter la longue montée en débutant par une nouvelle boucle. Mon trajet s’étend à présent sur 4 km. J’ai toujours de la peine dans les dix dernières minutes. Je n’arrive plus à respirer normalement et je m’essouffle vite, ce qui fait que je suis obligée de marcher un moment pour réussir à remplir correctement mes poumons. Comme j’ai déjà effectué mon entraînement trois fois cette semaine, dimanche j’irai courir 30 minutes mais selon mon rythme.

Les tableaux représentent les minutes par kilomètre. Après la demie heure, je marche à peu près 5 minutes.

Dimanche. J’ai couru à mon rythme et j’ai tenu les 30 minutes ! A la 25e, j’ai regardé le chronomètre. Idem à la 28,5 et la 29,5e minute. Mais j’ai tenu ! Je ne vais pas passer au programme suivant pour cette semaine. Parce que l’entraînement suivant va durer 1h alors je préfère maîtriser déjà les 30 minutes à mon rythme, en espérant qu’à la fin de la semaine j’aurai un peu accéléré la cadence.

Incroyable, cela fait un mois que je vais courir régulièrement. Si on m’avait dit qu’un jour je prendrais du plaisir à faire du sport 😂.

Et pour terminer en musique, je vous propose Woodkid avec Run Boy Run. Oh, que j’ai écouté l’album dont est tiré cet extrait lors de sa sortie !

Publicités

11 thoughts on “Journal n°4 d’une joggeuse débutante

  1. Bravo! Moi c’était le contraire: mes deux premiers cours de natation étaient biens, mais le troisième, vendredi, était nul, j’étais crevée, je n’avais envie de rien, je n’avais aucune énergie! J’espère que celui de demain sera de nouveau bien!

    • Est-ce le cours qui était nul ou ton humeur qui ne captait que le négatif ? Je croise les doigts pour que le prochain soit parfait 🏊🏼‍♀️.

  2. Super ! À quand le marathon? 😉 À chaque fois que je reprend l’exercise après une longue pause, je remarque que le premier jour ça va, mais le deuxième j’ai envie de mourir… Par contre le 3ème ça reprend cadence. Je suis admirative de ta percistance avec la course à pied! Maintenant que mon cours de « river walking » est fini, je pense reprendre la natation.

    • C’est quoi du « river walking » ?
      Je suis tellement stressée que j’ai tout le haut du corps bloqué. Courir me fait du bien. Une fois que mes examens seront passés, je ne sais pas si j’arriverai à me motiver à continuer à courir. On verra…

  3. Autre chose que j’ai oubliée : après 40 ans, il est recommandé de faire un test d’effort pour verifier que tout va bien. J’ai fait le mien il y a deux ou trois ans à l’hopital : je n’ai pas reussi a courir sur le tapis (c’est pas évident !) donc j’ai fait un test à vélo. Ils verifient que ton rythme cardiaque est régulier et que tu récupères normalement.

  4. Oh, félicitations pour tes progrès ! J’ai aussi couru hier. Parce que j’allais rater mon train, haha 😀 J’étais en robe et sandales, n’empêche que je l’ai eu 😉

    • Et combien de temps t’a-t-il fallu pour récupérer ton souffle ? Parce qu’avant, ce genre de plaisanterie me prenait une bonne demie-heure avant de retrouver un rythme cardiaque normal.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s