Révisions et bavardage

C’est en rêvassant dans le train en rentrant ce soir que j’ai réalisé que je n’avais rien rédigé pour mon blog. Mince. De quoi pourrais-je parler ? J’ai bien une petite idée mais il faut que je réfléchisse un minimum pour monter mon article. Pas l’énergie. Ce n’est pas comme si j’avais travaillé d’arrache pied toute la journée. J’ai bien eu quelques clients. Mais ils nous dérangeaient à chaque fois, ma collègue et moi. Il se trouve que cette dernière était absente durant deux jours donc nous avions du bavardage à rattraper.

Je n’ai quasiment pas avancé dans mes révisions, je manque de motivation. Je lis vingt fois la même ligne et c’est tout juste si la vingt et unième fois je suis surprise de découvrir le sujet. C’est pourquoi je cherche des vidéos ou articles de journaux avec des exemples concrets sur les théories que je suis supposée maîtriser. Une fois que j’ai cet exemple, généralement accompagné d’une image, je le « photographie » dans mon cerveau et le lie à la théorie. Du coup, ça rentre bien plus facilement. Je ne comprenais pas trop la théorie qui expliquait les liens entre le cerveau cognitif et le cerveau limbique. Il m’a suffit de lire un exemple qui traite du sujet avec des rats et des récompenses. Du coup, je peux expliquer la différence entre le chemin cortex-thalamus et thalamus-cortex et faire un lien avec les théories des émotions.

Oh et puis il y a la théorie périphérique des émotions avec James-Lange et l’histoire de l’ours dans la forêt, la théorie centralisée de Cannon-Bard et les viscères ou la fièvre, la théorie bi-factorielle de Schachter et de l’homme armé dans une ruelle sombre. La théorie de base des émotions de Eckman et des participants avec un crayon dans la bouche, la théorie des marqueurs somatiques de Damasio et de notre éventuelle peur face à un serpent. On peut aussi parler du serpent pour faire un lien avec la théorie de l’appraisal de Lazarus. Ensuite je pars dans les histoires de morales avec l’histoire du trolley, de la contagion émotionnelle et j’imagine un miroir, les émotions accidentelles et je vois du mauvais temps… Finalement, j’ai quand même avancé un peu. Mais il me reste encore un sacré paquet à mémoriser d’ici dimanche soir, que je puisse passer au cours suivant.

Le problème, c’est que ce soir, je suis allée au centre commercial pour chercher une ceinture à boisson pour m’accompagner lorsque je vais courir (selon l’excellente idée de Jenny), et que je me suis arrêtée à la librairie…

20190529_185032.jpg

Et pour terminer en musique, je vous propose un chanson que j’ai probablement déjà postée ici. Je l’ai entendue lorsque je courrais hier et elle m’a filé la pêche donc je partage. Sia avec Chandelier

3 thoughts on “Révisions et bavardage

  1. Hello ! Alors tu t’es mise à fond dans la course, c’est chouette ! Tu me motives à y aller ce matin…Heureusement que tu as ta collègue sympa pour papoter. De mon côté ambiance pourie et encore une grosse baisse d’activité. Du coup quand y a des gros creux et que je suis à jour ben je fais du japonais…
    Ton boulot sur les emotions, super ! J’adorerais le lire…
    Des bises ! Tu bosses ou tu as congé ce jeudi ?

    • Je suis allée courir ce matin car j’ai également un joli petit week-end de 4 jours. C’est bien que tu puisses travailler ton japonais au boulot car il y a certains endroits où tu dois faire semblant d’être occupé car il est interdit de lire, d’aller sur internet, tapoter sur son téléphone, etc. Bon jeudi ☀️

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s