Lectures 31, 32 & 33

20190721_173958.jpg

Je vous ai déjà parlé de ce magazine qui a pour sujet l’Amérique vu par diverses personnalités littéraires. Cette fois-ci, je découvre T.C. Boyle et j’ai donc noté les trois romans conseillés de cet auteur. J’espère les trouver dans ma petite boîte à livres. Il y a également Joan Didion dont j’entends régulièrement parler et que je ne connais pas. J’ai ajouté un roman de cette auteure dans ma wishlist chez le géant A. Ce magazine me donne plein d’envies de lectures.

20190724_091104.jpg

La journaliste, Lisa Taddeo, a suivi durant huit ans trois femmes pour raconter leur histoire dans Three Women.

Il y a Maggie, qui a eu une relation avec son enseignant, trente ans, alors qu’elle n’avait que dix-sept. La majorité sexuelle étant fixée à dix-huit ans dans l’Indiana, état où elle vit. On suit sa fixation pour cet homme qui est tout pour elle alors que lui n’est qu’un prédateur, on s’en rend vite compte. Au début, je m’énervais de la naïveté de la fille jusqu’à ce que je me rappelle son âge. Puis elle m’a fait de la peine et j’avais une forte envie de taper le gros con. Par la suite, Maggie réalise enfin qu’il a abusé d’elle et elle porte plainte. On a alors un petit aperçu de ce qu’il s’est passé au procès. Je vomis cette partie rétrograde des Etats-Unis : un enseignant, beau, blanc, marié et père de trois enfants ne peut pas être un homme qui abuse d’une jeune fille pas si bien que ça et pauvre en plus. Elle doit certainement chercher à s’enrichir. 🤮

Il y a l’histoire de Sloane, qui m’énervait aussi un peu. La femme parfaite à qui tout réussi. Elle, elle nous raconte que son mari aime la voir faire l’amour avec d’autres hommes et/ou d’autres femmes. S’il ne peut être présent, il veut des compte-rendus dès que sa femme se libère, voire des vidéos qu’ils visionneront ensemble. Elle est heureuse, cette situation lui convient bien. Jusqu’à Wes, un homme parfait qui lui fait si bien l’amour. L’aventure à trois s’achève brutalement et là, le vernis craque un peu et on découvre une Sloane fragile.

Enfin, on fait la connaissance de Lina. Lina est mariée depuis onze ans mais elle rêve de baisers envoûtants. Son mari refuse de l’embrasser, il trouve ça dégoûtant. Ils ne font l’amour qu’une fois tous les tremblements de terre. Lina veut un homme qui la fasse se sentir belle, séduisante, attirante, sexy. Elle retrouve Aidan, son premier amour, qui embrasse comme un Dieu et la fait monter au plafond. Elle raconte ses rencontres passionnelles avec son amant. Il y a cette phrase, vers la fin du livre qui m’a interpellée, parce qu’elle me parle : « Not having a partner, for Lina, was like slowly, quietly dying« .

Livre intéressant que j’ai bien aimé.

20190729_143900.jpg

The Buddha of Suburbia de Hanif Kureishi est l’histoire de Karim, jeune anglais d’origine indienne. Karim nous annonce qu’il a dix-sept ans, qu’il aime le sexe, les drogues, lire, la musique et ne surtout pas étudier. Il nous parle de sa famille un peu étrange, de ses rencontres, de Charlie dont il est amoureux. Karim est un glandeur un peu dépressif et pourtant, il est attachant. Peu à peu, sa vie va changer mais il n’oublie jamais de nous raconter ses expériences sexuelles. Il devient acteur de théâtre, ses parents se séparent, il tombe amoureux et tout ça, dans la ville de Londres des années 70. On voyage dans la banlieue sud de la ville vers Beckenham où vivent Charlie et sa maman Eva, Chislehurst un endroit chic où habitent l’oncle Ted et sa femme Jean et un peu plus au nord, à Peckham, un lieu pauvre où logent Jamila et son mari Changez. Puis Karim s’installe enfin à Londres avec son père et Eva dans West Kensington. En découvrant ces divers lieux sous le regard du jeune homme, on y apprend quelle est la musique en vogue, dont la découverte du mouvement punk, les différentes classes sociales, le racisme et le climat politique. J’ai bien aimé ce livre dont l’histoire pourrait sembler légère mais ne l’est pas tant que ça.

Et pour terminer en musique, je vous propose Amy Winehouse avec You Know I’m no Good

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s