Un Mois sinon rien

Voilà deux semaines que je suis en vacances et je constate que je commence enfin à lâcher prise. Je dors mieux, les noeuds dans mon dos tendent à disparaître, je me sens plus calme, je recommence à être contente de moi pour des petites choses. Comment est-ce que je me suis rendue compte que ça allait mieux ?

20190809_100631.jpg

Tout bêtement. J’ai commencé un livre mercredi soir et j’ai lu assez tard alors que d’habitude je tombe de sommeil vers 21h. Jeudi, je me suis installée sur mon canapé pour continuer ma lecture avant de réaliser que je délaisse ma chaise longue sans aucune raison valable. Je me suis donc déplacée sur le balcon, d’où je n’ai pratiquement plus bougé de la journée. Je me sentais bien. Le soir, je suis restée sur le balcon avec un petit verre de blanc. Je soupirais de contentement. Je suis à nouveau prête à bouger.

On m’avait dit, il y a quelques années, qu’il faut toujours prendre trois semaines de vacances d’affilée parce que la première semaine, on est encore stressé. La deuxième on décompresse, on est ko. On profite enfin à partir de la troisième. Je constate que c’est vrai. En fait, un mois ce serait parfait 😁.

Et pour terminer en musique, je vous propose Love Frame Tragedy avec Backflip

9 réponses sur « Un Mois sinon rien »

  1. Je suis bien d’accord. La première fois que j’ai pris trois semaines, c’était plus ou moins imposé par la direction (je prenais deux semaines avant) mais depuis c’est trois semaines voire trois semaines et demie quand le 15 août tombe bien.
    Cette année, mes vacances ont commencé le 20 juillet et devaient se terminer le 12 août mais entretemps la boîte a été liquidée donc pasde retour au boulot tout de suite. Je ne serai licenciée que courant septembre…
    Donc je profite, même si j’ai trois matières à réviser pour début septembre.
    C’est cool que tu profites ainsi de tes vacances !

    1. Le 15 août est un jour comme les autres en Suisse. Rien de spécial.
      C’est moche pour ton boulot, c’est un stress dont on se passe. J’espère que tu retrouveras quelque chose rapidement. Quant aux révisions, courage, accroche-toi !

  2. J’ajoute qu’il peutvy avoir un hic : le retour au boulot est parfois brutal et j’ai fait deux mini depressions3 post vacances !

    1. Je déteste mon boulot, les cours reprennent en même temps et je n’aime pas trop ce master, donc oui, la reprise va être brutale ! Je cherche déjà comment utiliser ma carte Visa pour luter contre un moral en berne 😂.

  3. Tu ne pouvais pas choisir un master qui te plaise ? Finalement, je vais faire ma licence en deux ans. Il faut que je réfléchisse au master qui m’intéresse après. La psycho sociale me plaît bien mais pour trouver un boulot, je vais plutot m’orienter vers un master développement.

    1. Malheureusement c’est le seul qui est proposé à distance. La psycho sociale j’adore, ça explique tellement de choses du comportement humain. Pour ta licence, ça veut dire que tu ne vas pas aux examens en septembre ?

    1. Psychologie de la santé. Il y a ça ou psychologie du travail avec des cours obligatoires dans l’autre option pour les deux cas. Sans oublier quatre cours de statistiques qui ne me passionnent pas du tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s