Ame-soeur, ne vois-tu rien venir ?

« A Judeo-Christian notion said that a marriage is the union of 2 halves of the same soul, separated at birth. That each of us has a literal soulmate, who each of our own half soul yearns to join with and form a whole. And that we are incomplete without that union ». Voilà ce que dit un personnage dans la série Living with yourself. Ca m’a fait pensé à un passage dans Friends où Phoebe, au lieu d’utiliser « âme sœur », parlait de homard et que nous avions tous notre homard qui nous attendait ou quelque chose dans le genre (j’ai une bonne mémoire mais là ça fait un peu vieux pour me souvenir des détails).

Du coup, je me suis demandé ce que disait le dictionnaire. Selon le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, la définition est la suivante : « Personne qui a de profondes affinités de goûts, de sentiments… avec une autre personne (particulièrement avec une personne du sexe opposé), qui est faite pour s’entendre, pour vivre en harmonie avec elle ». Ça reste dans la lignée de ce qui a été dit dans les deux séries précitées. Je veux en savoir plus. Existe-t-il des articles scientifiques qui traitent de ce sujet ? Les chercheurs s’intéressent à tout, pourquoi pas à l’amour ? Je n’ai pas trouvé grand chose de satisfaisant. Il existe beaucoup de livres qui parlent d’âme sœur (je pars du principe que ce sont des attrapes nigauds) et quelques articles qui s’orientent plutôt sur les sites de rencontres. Une dissertation est reprise sur le site American Psychological Association qui s’intéresse à l’expérience de l’âme sœur et qui conclu en expliquant qu’il existe quatre structures essentielles à cette expérience :

  1. la prédétermination / la reconnaissance instantanée
  2. l’identification mystique
  3. la communication paranormale
  4. l’enclavement complet

C’est maigre comme trouvaille. Et où se trouve mon âme sœur ? Si je devais la croiser, selon le point 1, je devrais le savoir immédiatement. Mais si elle se trouve en Chine ? Je n’ai pas l’intention d’aller visiter ce pays, bien trop de monde. Je suis donc vouée à ne jamais la rencontrer ? Admettons que l’homme vienne en visite en Suisse et que nos chemins se croisent. On est heureux, on s’est trouvés. Et après ? Je dois partir vivre dans son pays ? Je n’ai rien contre quitter le mien mais j’ai une préférence pour un pays dont la culture n’est pas trop éloignée de la mienne pour des raisons d’adaptation. Je ne suis pas tentée par un dépaysement total, ce n’est pas dans ma nature. Ce qui implique qu’à peine trouvée, voilà que je dois déjà quitter mon âme sœur et vivre malheureuse jusqu’à la fin de mes jours (comme si j’étais extatique en ce moment!) ? Et c’est là que je réalise que j’ai beaucoup de chance : je n’ai pas rencontré cette âme sœur donc la question ne se pose pas. Me voilà avec l’esprit un peu plus léger…

Et pour terminer en musique, je vous propose Corynne Charby avec Boule de flipper

9 thoughts on “Ame-soeur, ne vois-tu rien venir ?

  1. Je suis une grande consommatrice de romances, films romantiques et, oui, romans à l’eau de rose, et pourtant je ne crois pas en ce mythe de l' »âme soeur » (qui n’à rien d’une « notion Judeo-Chrétienne » mais plutôt New-Age à mon avis). Pour moi, on se choisit la personne avec qui on veut passer le restant de ses jours (ou pas). Bien sûr, on a tous des affinités avec certaines personnalités, et des qualités qu’on aime plus que d’autres et des défauts qui dérangent plus ou moins, mais il nous reste toujours un choix à faire… Et pas seulement le jour du mariage, mais presque quotidiennement, l’amour est un travail de patience, d’écoute, de pardon, de partage… Et c’est quand ces choses-là n’arrivent plus que l’amour se meurt… (D’ailleurs si l’âme soeur existait vraiment, cela voudrait dire que tous les couples qui divorcent ne se sont jamais aimés? Mal aimés? Non, je ne pense pas. La vie et les relations sont bien plus compliquées que ça).

  2. L’âme soeur n’est pas à mon avis sexuée. Ensuite il n’y en a pas simplement une, mais la probabilité d’en rencontrer une au cours d’une vie est faible d’où l’utilisation du singulier. Le préalable reste la croyance en la réincarnation. Voilà ce que je crois. La relation entre deux âme soeurs est bien au delà d’un quelconque mariage que d’ailleurs elle n’empêche pas (avec une tierce personne ). En fait c’est une espèce de super relation entre deux êtres qui sont connecté entre eux par delà la mort. Cela suppose d’avoir déjà vécu plusieurs vies. La croyance populaire simpliste n’est que le reflet de la sidération du commun des mortels face à cette relation si profonde.

    Je ne sais d’où je sors cela, expérience personnelle peut-être.

  3. Je ne crois absolument pas à l’âme soeur ni rien de ce genre-là. Il est possible de trouver quelqu’un qu’on supporte assez pour vivre avec, si on a de la chance (et si on en a envie ou si on en sent le besoin), mais comme dit N, c’est un travail quotidien que de renouveler cet engagement, et rien n’est jamais gagné d’avance. J’ai profondément aimé trois mecs mais je ne pourrais pas dire lequel était plus ma vraie « moitié, » et vivre avec quelqu’un a toujours été difficile pour moi, j’aime trop ma liberté.

    • D’une certaine façon, on pourrait dire que toutes les personnes pourraient parler d’âme sœur le jour de leur mariage et puis après, le temps fait son travail et si on n’y prête pas attention, l’amour s’effrite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s