Jogging in the dark

20191110_155704.jpg

Un sous-pull bien chaud et de quoi être vue dans la nuit.

Cela faisait un peu plus d’une semaine que je n’étais pas allée courir pour reposer ma hanche qui me faisait mal. Or, je commençais à tourner en rond dans mon salon tous les soirs, ça n’allait pas. J’ai donc décidé de me frictionner avec du baume du tigre et hop je suis allée courir après le travail. Il faisait nuit noire, il pleuvait mais ça n’était pas grave. Du moins, ça c’est ce que je pensais en partant.

Peu de temps après ma sortie, il s’est mis à tomber des cordes. De plus, j’avais le vent qui me faisait face. Je ne voyais absolument rien, la pluie drue faisait un bruit assourdissant et j’étais trempe; Mes chaussures ont commencé à prendre l’eau, mes pieds pesaient huit tonnes. Alors que je courrais, j’ai vu au loin une petite lumière rouge clignotante; je n’étais pas la seule folle dehors par ce temps.

Finalement je n’ai couru que 22 minutes mais une fois de retour chez moi, j’avais le sourire jusqu’aux oreilles. C’est devenu une évidence, j’ai besoin de faire mon jogging régulièrement.

C’est pourquoi, vendredi soir je suis retournée courir de nuit mais cette fois-ci, non seulement il ne pleuvait pas, mais en plus j’étais avec une copine et ma hanche ne me fait plus mal. J’appréhendais un peu d’y aller accompagnée, d’autant plus que ladite copine court depuis des années. Mais ça s’est très bien passé et nous avons papoté non stop durant les 4,5 km de notre itinéraire. Du coup je n’ai pas ruminé mon discours habituel “j’ai mal ici, j’ai mal là, je n’y arriverai jamais, je suis fatiguée, etc.” et j’ai réalisé que je pouvais courir ET parler en même temps sans souffler comme une asthmatique. Y a pas à dire, j’ai bien progressé et oui, j’avais à nouveau un grand sourire sur le visage en rentrant. On remet ça cette semaine. On a tout de même convenu que par 3°, il fait quand même un peu froid aux mains : prévoir des gants d’autant plus que selon la météo, nous devrions voir les premiers flocons cette semaine.

Et pour terminer en musique, je vous propose Dave avec Vanina. J’adore cette vieillerie.

4 thoughts on “Jogging in the dark

  1. Avec l’hivers qui s’en vient (et maintenant la neige) je sais vraiment pas comment je vais faire pour m’imposer d’aller à la piscine. Bravo pour ta percévérence, je suis ta cheerleader canadienne! 😉

    • Ah mais tu ne dois pas t’imposer à aller à la piscine, tu dois simplement te rappeler que tu aimes ça, que ça te fait du bien et alors tu prends du plaisir anticipé à aller à la piscine. Nous n’allons pas abandonner nos bonnes résolutions sportives juste à cause de quelques degrés en moins et cette affreuse chose blanche… 🏊🏼‍♀️🏆

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s