Elle me l’fait pas dire, quoi que…

Mahie me fait parler…

Aujourd’hui je me sens : bien.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : comme toujours, ma collègue.

J’ai été super contente de : avoir ma nièce en visite.

Ça m’a franchement énervé de : constater que mes voisins qui ont déménagé depuis une semaine, on toujours leur décharge sur leur place de parc, juste à côté de la mienne.

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : “Vous voyez le petit truc qui brille là au fond ?” “Non, je n’ai pas mes lunettes” “Mais là, où j’éclaire avec ma lampe” “Non, c’est trop loin, je n’ai pas mes lunettes je ne vois pas” “Mais le petit truc en-dessous de la pièce verte” “Ah, oui.” “Alors en fait il s’agit….” Autant dire que je n’ai jamais rien vu mais le monsieur semblait content quand j’ai dit “oui”.

Je suis grognon : pas encore, on en recause demain ?

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : les gens de l’immeuble d’en face se parquent sur nos places visiteurs alors que nous, les propriétaires, nous n’avons pas le droit.

C’est exquis de : prendre une bonne douche après être allée courir.

Ça me rend extatique : de savoir que j’ai un jour de congé la semaine prochaine.

En ce moment je lis : The Rotter’s Club de Jonathan Coe

Je dis « respect » à :  ma nièce qui semble bien dans sa peau.

Je ne résiste pas à : un petit verre de vin. Bin si, en fait, je résiste car en ce moment j’aurais tendance à trop vouloir boire pour tuer l’ennui.

J’vais t’dire une bonne chose : je m’ennuie ferme, j’ai besoin d’un peu de nouveauté agréable.

Je me taperais bien : une nuit de folie.

J’ai été raisonnable : comme d’hab.

Cette semaine pour la première fois j’ai : rempli la mangeoire pour les oiseaux.

C’est bien la dernière fois que je : …non, je ne vois pas…

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : l’histoire de cette fille, alors âgée de 7 ans, droguée et violée par son père et un ami de celui-ci puis le père qui a diffusé sur les réseaux sociaux la scène. La fille est adulte à présent mais elle vit dans la peur que quelqu’un la reconnaisse car les images sont toujours disponibles sur le net…

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : me balader en pleine nature et respirer l’air frais.

Et pour terminer en musique, je vous propose Dido avec Here with me

2 thoughts on “Elle me l’fait pas dire, quoi que…

Laisser un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Changer )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Changer )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Changer )

Connecting to %s