Un job à vie ?

Je suis tombée sur le tweet d’une journaliste de la BBC (M. Moshiri) qui disait ceci : « A job for life » could soon be a thing of the past. New research shows the average millennial spends less than 4 years with an employer and may have had 6 jobs by the age of 34. Is this a good thing? What’s your experience?

J’ai trouvé très étrange de prétendre que la jeune génération devrait changer plus souvent de poste que les « anciens ». J’ai été secrétaire puis caissière et enfin caissière itinérante dans la première banque pour laquelle j’ai travaillé. Ensuite je me suis retrouvée dans une boîte « d’import-export » où il y avait le patron et moi. Je ne faisais rien, j’étais une plante verte. Je suis partie peu de temps après pour devenir assistante de gestion dans une petite entreprise. Puis j’ai voulu gagner de l’argent vite fait, bien fait et j’ai opté pour le temporaire : secrétaire dans une banque étrangère, secrétaire dans une entreprise d’informatique, retour dans la banque étrangère comme assistante de gestion puis secrétaire RH, assistante de gestion dans une banque anglaise avant de reprendre un emploi fixe. Caissière dans une agence bancaire puis conseillère en placements dans une autre agence de la même banque. Voilà, tout ça avant mes 34 ans. Il est où le job à vie ?

Le poste que j’occupe actuellement ne m’intéresse pas. Le temps de terminer mes études et j’espère trouver quelque chose d’intéressant à temps partiel puisque je souhaite me mettre à mon compte à côté.

Je suppose qu’il faut savoir se rendre transparent et dire « oui » à tout pour garder un poste à vie. Ce qui est loin d’être mon cas. Je ferais une exécrable politicienne puisque je suis incapable de caresser les gens dans le sens du poil, surtout lorsqu’ils sont incompétents. Et dans le monde du travail, l’incompétence ne se trouve pas forcément tout en-bas de l’échelle.

L’avantage de changer souvent de postes c’est qu’on s’ennuie moins le temps d’apprendre les règles du nouvel employeur, faire ses marques et mettre en place des stratégies qui facilitent le travail. En ce qui me concerne, je commence généralement à m’ennuyer après trois-quatre mois déjà. Un job à vie ? Quelle horreur…

Et pour terminer en musique, je vous propose Depeche Mode avec Never Let Me Down Again

8 thoughts on “Un job à vie ?

  1. Tout dépend de ce qu’on entend par job à vie. On peut faire carrière dans une entreprise en passant par différents postes si on aime le produit de l’entreprise et qu’on adhère à ses « valeurs ». C’est plus difficile dans une petite entreprise.
    Je me suis souvent ennuyée dans mes jobs ; le dernier en date (formatrice) aurait pu être agréable si la hiérarchie nous avait un peu plus respectés. Mais tout travail devient insupportable si on fait toujours la même chose et qu’on ne se sent pas reconnu.

    • J’ai essentiellement travaillé dans le milieu bancaire et c’est un domaine qui ne m’intéresse absolument pas, quel que soit le poste. Au moins, je sais très bien gérer mon argent 😄. Je crois que je suis faite pour être indépendante, je déteste la hiérarchie…

  2. J’ai changé plein de fois de boulot, et je ne me suis jamais ennuyée, apprenant toujours un truc. Là, cela fait douze ans que je suis dans l’agence, âge oblige, mais là aussi j’ai changé déjà six fois de poste 😀

    • Quelle chance de ne jamais t’être ennuyée. J’ai toujours très vite fait le tour de mes différents postes et j’étais régulièrement surnommée « Valvita, toi qui sais tout » !

  3. Ben moi j’aime bien mon job! Parfois.
    J’adore cette chanson de Depeche Mode. J’ai leurs discs et je les ai vus en concert, mais par contre je n’avais jamais vu leurs clips, je vais aller voir ça, merci 😉 (c’est marrant comme ce clip ne reflète la réalité du message de cette chanson que pendant les quelques dernières images!)

  4. La seule personne que je connais qui a eu pour ainsi dire le même job toute sa vie, c’est mon père ! Cela fait trente ans qu’il est dans la même boîte.
    Quant à moi, j’aimerais bien avoir bientôt enfin un job fixe et qui me plait. Bientôt, bientôt…

    • Tu ne peux pas déjà enseigner à des étrangers dans des instituts ? J’ai le bachelor de lettres option FLE et il me semblait que je pouvais déjà l’utiliser.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s