Semaine studieuse 3

Je ne sais pas combien de temps je vais réussir à tenir ce rythme, moi qui passe mon temps à glander en général.

Crise : j’ai lu un article sur les effets possibles sous l’emprise de substances psychotropes. J’ai lu les différents points à relever en cas d’attaque de panique, d’état psychotique aigu, d’accès maniaque ou d’accès dépressif et comment se comporter face à une personne présentant ces différents troubles. J’ai lu en diagonale les conditions pour une hospitalisation sous contrainte. J’ai appris à repérer le degré d’urgence d’une prise en charge… et compris que cela était très difficile ! Qu’il ne faut pas se fier aux apparences et ne jamais oublier qu’un patient qui se présente dans un état d’agitation intense ou de forte angoisse, souffre peut-être d’une urgence médicale et non psychologique. De plus, un patient peut se calmer en notre présence et se retrouver en phase de crise plus sévère une fois de retour dans son environnement. J’ai lu ensuite toute une petite brochure sur le secret professionnel. En gros, même si on nous rappelle régulièrement que nous sommes déjà soumis au secret, la loi s’applique à toute personne titulaire d’un Master en psychologie. La brochure indique également les éventuelles conditions pour être délié du secret professionnel. Enfin, j’ai lu une autre brochure sur que faire lorsque l’on est victime d’infraction (http://centrelavi-ge.ch/?p=6084). Enfin, j’ai rédigé mon devoir, l’ai relu et envoyé.

Statistiques : j’espère avoir le temps de me replonger dans mes exercices, histoire de pouvoir papoter aux cours samedi plutôt que devoir me concentrer. Et comme j’ai bien bossé lundi et mardi, j’ai deux jours pour tenter de terminer ces exercices. Fini mercredi. Bon, quand je dis « fini », j’ai fait ce que j’ai pu. Je n’ai pas caché que je n’y comprends rien même si cette fois-ci, j’ai décidé que j’allais progresser. Il y a un exercice que je n’arrive pas à faire et un dont j’ai de gros doutes quant à ma réponse. Pour les autres, on verra samedi…

Stage : j’ai le nom d’une personne. Reste plus qu’à rédiger ma lettre de motivation.

Et pour terminer en musique, je vous propose Morrissey avec Love is on it’s way out

4 thoughts on “Semaine studieuse 3

  1. Pour avoir dû faire enfermer ma mère dans un hôpital psychiatrique contre sa volonté, je sais que rien n’est tout blanc ou tout noir et c’est hyper difficile de savoir ce qui est le mieux et le pire. Tes lectures doivent être fascinantes! … et assez effrayantes parfois!

    • On apprend bien que tout n’est pas facile mais ce qu’on nous enseigne également c’est de ne pas culpabiliser du moment que l’on a fait ce qu’il fallait avec les moyens à notre disposition. Comme par exemple, une décision prise sur la base d’une évaluation avec les indices que l’on a repérés. Personne ne possède de boule de cristal.

Répondre à Valvita Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s