Les gens sont raisonnables…ou pas.

J’ai tenté à nouveau la sortie au supermarché. En fait, j’avais prévu de faire mes courses le jeudi dans le magasin près du boulot mais la dame à qui j’ai proposé mes services m’a envoyé sa liste de courses ce mercredi. Comme je ne travaillais pas, j’y reviens plus bas, j’ai décidé de me lancer le défit « courses sans stress » dans l’après-midi.

Je n’ai pas choisi la toute grande surface mais la taille en-dessous. A mon grand soulagement, nul besoin de faire la queue pour entrer, nous sommes peu nombreux. Malgré cela, il est très difficile de garder une distance de sécurité car une grande majorité des gens s’en contre fiche. C’est à pleurer. Mais ces mêmes personnes portent presque toutes…des gants ! Elles doivent penser que ça les rend invincibles.  Je n’ai pas trouvé tout ce qu’il y avait sur mes deux listes (toujours pas de levure) mais dans l’ensemble je suis assez satisfaite.

Depuis ce mercredi, je travaille en alternance avec ma collègue. Me voilà soulagée. Nous partageons un bureau où il n’est pas possible de garder la distance réglementaire et ça commençait à m’agacer. Voilà qui est réglé. De plus, les horaires sont réduits donc je n’ai plus besoin de me déplacer aux heures de pointe. Je peux garder mes distances avec les gens dans le métro et j’ai droit à un wagon pour moi toute seule dans le train. Il ne reste plus que le problème des courses à régler et ça, ce n’est pas gagné d’avance.

Je me rends compte que les gens n’ont pas encore compris à quel point il est important de respecter les mesures de sécurité. Tous les soirs, lorsque je rentre, je vois tous les gamins du village réunis pour jouer. J’ai une forte envie d’aller taper leurs parents. Le pire ? Cette famille qui n’habite plus ici et est venue en balade avec junior (14 ans) pour que ce dernier puisse jouer un moment au foot avec ses amis. Aller promener mon chien sans croiser des gens ? Difficile, ils arrivent tous en voiture pour aller se balader et ne s’écartent pas pour garder une distance raisonnable quand on se retrouve face à face. Je désespère. J’ai appris qu’une personne avait été testée positive dans mon village. Il faudrait peut-être l’afficher en gros un peu partout pour que les gens comprennent enfin que non, les malades c’est pas juste à la télé mais à côté de chez vous. Peut-être même votre voisin !

Et pour terminer en musique, je vous propose Gorillaz avec Clint Eastwood

6 thoughts on “Les gens sont raisonnables…ou pas.

  1. Les gens sont désespérants… Ici, je ne vois plus de groupes d’enfants, contrairement aux premiers jours. Heureusement. En forêt, c’est toujours assez facile d’éviter les autres promeneurs, qui ne sont pas très nombreux… Et j’ai donné comme consigne aux enfants de se mettre systématiquement de l’autre côté de la route quand on croise quelqu’un.

    C’est bien que tu travailles en alternance ! C’est beaucoup plus logique, d’autant plus que vous n’avez pas beaucoup de travail en ce moment 😉 Je suis contente pour toi 🙂

    • Aujourd’hui on se serait cru en week-end habituel. Les gens étaient de sortie. Le froid et la pluie sont annoncés, ça devrait calmer la foule.
      Et oui, je suis soulagée pour le travail. Je me sens un peu plus en sécurité.

  2. Merci de continuer à écrire Valvita. Comme je suis en montagne j’ai moins ce problème. Mais à Genève c’est vrai que c’était compliqué.

    • Et comment vas-tu ???? Quelle chance tu as, pouvoir profiter de l’air pur et en plus, il ne devrait pas y avoir trop de touristes ! Porte-toi bien 😚

  3. Ouf, je suis soulagée pour toi que la situation s’améliore côté boulot! Ici c’est pareil, hop, un rayon de soleil et tout le monde est dehors en train de se balader collés les uns aux autres! Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les gens s’en fichent, sérieusement, je ne vois pas une seule raison qui pourrait me faire penser que c’est OK d’aller me rapprocher des gens en ce moment!!!

    • Hier en promenant le chien je croise une copine et je lui dis mon énervement. Elle me répond que ses deux enfants (16 & 18) font les allers-retours chez leur copains car il faut les comprendre, ils s’ennuient ! Qu’elle aille expliquer aux médecins et infirmiers que s’ils sont débordés, c’est parce que les gosses s’ennuient 🤬

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s