Adieu veaux, vaches, cochons…

Tout a changé, il n’y a quasiment plus personne dans les rues et les magasins sont fermés. Je ne peux plus observer le comportement des gens pour m’adapter, puisque je suis seule dans le train par exemple. Lorsque je suis allée au magasin, je savais que l’on ne pouvait plus y entrer comme d’habitude. J’ai voulu regarder comment faisaient les autres mais ils étaient aussi perdus que moi. Par moments, j’avais envie de pleurer et je ne comprenais pas pourquoi. A présent, je sais. C’est un article de NPR qui m’a donné la réponse.

En fait, comme l’explique un psychologue, c’est comme si nous étions en chute libre, que tout sur quoi nous pouvions nous appuyer s’est effondré. La peur de la mort est très présente puisque chaque jour on peut trouver le nombre de personnes décédées à la suite du Coronavirus mais il y a également la mort au sens plus large, c’est-à-dire la mort de ce que nous avions pris pour acquis. Nous sommes en deuil. Plutôt que rester hébétés dans notre coin, ressentir de la rage, de l’anxiété, ou un sentiment d’impuissance, il faut reconnaître et accepter toutes ces émotions qui nous assaillent. Oui, nous avons perdu quelque chose, ou pire, quelqu’un. Il est important de l’accepter. Dans l’article, plusieurs exemples sont donnés :

La séparation d’avec ses amis, sa famille. On ne se touche plus, on ne se fait plus la bise (ça c’est une bonne chose), on se tient éloignés. Les habitudes ne sont plus ! Fini d’acheter le journal au kiosque sur le chemin du travail, fini le café à l’emporter, fini la pause prise entre collègues. Même à la maison, sommes-nous bien en sécurité ou avons-nous importé le virus ? Et notre gouvernement, est-ce qu’il met notre bien-être en première place ?

Quatre façons d’agir pour faire face à ce deuil nous sont proposées :

1. Communiquer, raconter, parler avec les autres, ne pas tout garder pour soi. Heureusement, il existe le téléphone ou les réseaux sociaux.

2. Méditer. Il existe plusieurs vidéos explicatives sur internet pour ceux qui ne connaissent pas de techniques.

3. Ecrire, créer. Tenez un journal intime ou lancez-vous dans le dessin, le chant, la musique. Peu importe le moyen choisi, il suffit de trouver ce qui vous convient le mieux et qui est accessible.

4. Etre ouvert à la joie. « Rire, c’est bon pour la santé ».

Si vous peinez à sortir du lit, n’avez plus goût à rien, à présent vous savez pourquoi. Cet état est normal. Observez ces émotions qui vous submergent, acceptez-les et alors vous pourrez panser vos blessures.

Et pour terminer en musique, je vous propose Major Lazer feat. Marcus Mumford avec Lay your Head on Me

9 thoughts on “Adieu veaux, vaches, cochons…

    • J’ai voulu regarder un épisode hier et j’ai tout de suite éteint. Grand Design me va très bien, je vois de belles maisons atypiques se faire construire.

  1. Ça commence à me peser de ne pas pouvoir aller voir mes parents, mes sœurs, mon neveu…
    C’est vrai, tous nos repères disparaissent… Nous, on a créé un semblant de normalité en se créant un planning bien rempli pour chaque journée. Ça marche plutôt bien…

  2. ben nous on a regardé Anne with an e sur Netflix et cela nous a totalement fait oublier l’actualité le temps des 3 séries 😀

  3. Bien sûr, mais nous avons des moyens incroyables pour communiquer.Et nous informer.
    Se sentir vivant/e-avant tout 🙂
    Amitiés ( je voudrais bien aussi aller chercher le journal autre que celui qui est posé dans ma boite à lettres – mais MERCI à celle ou celui qui passe tôt tous les matins … je voudrais bien terminer mes courses par un chocolat à la cafeteria, et aller à la ville voisine… et en vraie campagne ) 🙂

  4. Cela me fait penser que je mettrai des chocolats de Pâques avec un petit mot dans ma boite à son intention… j’avais fait provisions de cadeaux  » pour le cas où  » juste avant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s