Tête en l’air

Ce matin, en partant travailler, je croise une voisine dans le garage. Elle se met à rire et m’explique qu’elle avait gardé ses pantoufles aux pieds. Elle rentre vite se changer et je lui souhaite une bonne journée. Je démarre. J’arrive juste derrière le bus, ce qui veut dire que je suis partie une minute plus tard que d’habitude. Pas grave, j’ai encore le temps. Je n’aime juste pas devoir m’arrêter à tous les arrêts dudit bus. Je me dis que c’est mon jour de chance quand je constate que le bus continue sa route sans ralentir. Et soudain, je réalise que je n’ai pas mon sac !

Demi tour, montée des escaliers au pas de course, prendre mon sac, lancer une nouvelle friandise au chien pour qu’il n’aboie pas en me regardant partir, redémarrer le scooter et hop. J’ai rattrapé le bus juste avant la gare, je savais que j’étais alors dans les temps. Comme ma collègue ne travaille pas, si j’arrive en retard, il n’y a personne pour ouvrir le bureau. Dire que j’ai loupé le train alors que je commence toujours plus tard que les horaires normaux, ça n’est pas terrible.

En fin de matinée, je discute avec la postière qui me raconte avoir renversé son thé froid dans son sac en partant et dans la précipitation, elle a embarqué avec elle le mauvais tupperware. Son repas est resté à la maison.

C’est incroyable, on pourrait presque croire qu’il existe quelque chose qui stresse les gens en ce moment 😷.

Et pour terminer en musique, je vous propose Nothing but Thieves avec You know me too well

 

2 réponses sur « Tête en l’air »

Les commentaires sont fermés.