Hâte-toi lentement

Comme il fallait que je reprenne tranquillement le jogging après ma pause forcée, j’ai décidé cette fois-ci d’opter pour les joggings lents 2 à 3 fois par semaine et une fois un jogging sans regarder ma montre quand je cours avec ma copine Jeanne. L’année dernière je peinais à courir lentement car je trouvais ça frustrant, à présent je sais que je peux aller plus vite donc je n’ai pas besoin de me prouver quoi que ce soit. Comme il paraît que c’est le meilleur moyen de progresser, je m’y tiens. En plus, je ne sue pas comme un boeuf et je ne suis pas trop rouge écarlate. En revanche, je n’ai plus de jambes!

Lorsque je fais un jogging normal, durant les dix premières minutes je maudis la terre entière car j’ai mal à peu près partout. Ensuite, une fois chauffée, ça va mieux mais je n’ai plus de souffle. Jamais contente ! Avec le jogging lent, les dix premières minutes s’apparentent à une jolie balade. Puis les muscles commencent à tirer. J’ai beau avoir l’impression d’effectuer des petits sauts sur place, mes muscles se rendent compte que je fais de l’exercice. Et ça tire. A la fin de ma séance, j’ai mal de la taille jusqu’aux pieds. Plus de fesses, cuisses, mollets. Je ne suis que douleur. Visiblement, les muscles ne travaillent pas de la même façon en allant vite ou lentement et en plus, il paraît qu’on brûle plus de graisse. Je suis contente de ces sorties. Je rigole en me voyant sautiller dans les montées et suis ravie de constater que ma fréquence cardiaque reste dans le vert.

A côté de la course à pieds, j’essaie vraiment de garder trois séance de gym : soit mobilité statique (étirements) soit mobilité dynamique (musculation). En gros, je devrais vite pouvoir me lever le matin sans dire aïe parce que j’ai mal partout…

Et pour terminer en musique, je vous propose Talk Talk avec Living in another world

2 thoughts on “Hâte-toi lentement

  1. Quel courage !
    Je me remets lentement à bouger, j’ai fait quelques sorties à vélo… quelques-unes avec les enfants, autant dire pas très rapides (même si ça peut être sportif quand je dois les pousser dans les montées !) et une avec mon mari, où ça avance un peu plus vite 😉 Je n’ai pas l’impression de faire énormément d’efforts, mais ça fait du bien d’être dehors.

    • J’ai toujours détesté le sport…jusqu’à l’année dernière. Je me surprends vraiment 😂
      Comme tu le dis, ça fait du bien d’être dehors, même sans faire de sport 😊

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s