Eh qu’il est laid le bidet

Je racontais à ma nièce que je lisais un bouquin sur les habitudes, bonnes ou mauvaises, et comment les traiter. La motivation est un sujet qui m’intéresse et plus je l’étudie, plus je constate qu’elle est complexe. Vouloir se lancer dans une activité ne suffit pas pour en faire une habitude. Je lis plein d’articles pour mon mémoire et ce bouquin, Tiny Habits de BJ Fogg, parce que j’étais tombée dessus en lisant un article du NY Times il y a quelque temps déjà. Le premier exercice proposé, avec sa jolie théorie, m’avait énervée. Lu et relu plein de fois dans les livres de développement personnel. Je raconte l’exercice à ma nièce : « Oh, c’est trop nuuuullll !!! ». J’ai acheté de la daube ! Vous voulez savoir en quoi consiste cet exercice ? Se dire tous les matins avant de se lever : « Ca va être une excellente journée ! » J’ai jamais réussi 😔.

Je continue tout de même ma lecture et le chapitre suivant me plaît déjà mieux. Pour réussir à instaurer une nouvelle habitude, seule la motivation ne suffit généralement pas. Il faut trois choses : un déclencheur, la capacité et la motivation. Aurai-je les trois et c’est ce qui explique que j’arrive enfin à passer l’aspirateur tous les lundis ? Le déclencheur : c’est lundi. La capacité : l’aspirateur n’est pas au fond d’une armoire ou pire, à la cave. Il est accessible facilement. La motivation : voir mon sol sans poussière. Comme je note que le déclencheur n’est pas assez puissant parfois, j’ai rajouté un petit plus : passer l’aspi est un excellent échauffement avant d’aller courir ! Exemple : Pfff, je dois aller courir ce soir et je suis naze. Ouais mais comme je vais passer l’aspi et que c’est un bon échauffement, ça serait bête de ne pas aller courir ensuite ! Autre exemple : Pffff, je dois passer l’aspi ce soir et je suis naze. Ouais mais comme j’ai prévu d’aller courir, c’est quand même bête de ne pas passer par cette petite séance d’échauffement !

Comme le sol de ma cuisine mérite vraiment un coup de serpillère, et le reste de l’appartement aussi, j’ai décidé de tenter d’installer une nouvelle habitude. Ma nièce me suggère tous les mardis. Ah, non. Passer de « jamais » à « chaque semaine » c’est comme devoir franchir une montagne : sans espoir. Je veux m’attaquer à une petite colline. J’ai donc décidé de poser mon déclencheur : « Le troisième mardi du mois » et « excellent échauffement pour aller courir ». La capacité : heu…le seau est sur le balcon donc je dois le laver avant de pouvoir commencer à m’occuper du sol. La serpillère se trouve…je ne sais pas où. Le produit est au fond d’une armoire. J’ai donc décidé de laver le seau et le laisser dans un coin de la cuisine avec à l’intérieur, la serpillère et le produit. J’aurai toujours tout sous la main. La motivation : voir enfin mon sol propre de façon régulière.

Reste plus qu’à savoir si ça va fonctionner. Et pour info, cela fait une semaine que je passe tous les soirs la patte dans le lavabo de la salle de bain pour le voir propre et brillant.

Finalement, ce livre est pas mal et je n’en suis qu’au deuxième chapitre !

PS Je n’ai pas trouvé ce livre en français

Et pour terminer en musique, je vous propose Michel Delpech avec Le Chasseur

6 réponses sur « Eh qu’il est laid le bidet »

  1. j’ai déja lu que pour qu’une habitude s’installe il faut 21 jours … peut etre que ton livre en parlera plus loin
    en tout cas, bravo dans ta démarche
    bonne journée

    1. 21 jours, 8 semaines, rien à voir selon mon livre… Les mauvaises habitudes s’installent très vite, les bonnes, comme dit le livre, demandent un bon mélange de plusieurs ingrédients 😁

  2. Extra ce livre ! Pour la salle de bains comme je n’aime pas passer du temps à récurer chaque matin je consacre 2 mn avant de la quitter à un de ses éléments : lavabo, wc, douche en alternance. C’est super c’est toujours propre et j’ai l’impression de rien faire. Les sols j’ai besoin qu’ils soient propre donc je fais tous les 2 jours. Par contre je devrais lire ce livre pour m’atteler plus régulièrement aux poussières…bises et bon mercredi !

    1. Le problème suivant qu’il faut que j’attaque : les wc. J’ai tout de suite de la moisissure, due à la mauvaise qualité de la lunette selon une copine qui avait la même chose.

  3. Chouette, j’aime bien ce genre de mini-améliorations qu’on peut faire 😉
    Moi, passer l’aspirateur ne me dérange pas, c’est ranger tout ce qui traine avant de pouvoir le faire qui est pénible… Et la serpillère, il faut la mouiller, la rincer, attendre que le sol sèche… j’ai souvent la flemme. Oups, désolée, je ne t’aide pas, là…

Les commentaires sont fermés.