Eternelle migraine

20200621_1700304061393786196366312.jpg

Vendredi soir, une migraine s’est installée. Samedi elle m’a accompagnée discrètement toute la journée. Dimanche matin, à mon réveil, elle m’a fait comprendre qu’elle était bien présente. J’avais prévu d’aller courir assez tôt mais voilà… Cette migraine liée au stress était accompagnée d’un bon torticolis et tout le haut du dos bien bloqué. Aller courir dans ces conditions ? J’ai réfléchi un moment.

Mon jogging mémère, courir à moins de 80% de ma fréquence cardiaque maximum, ne libère pas autant d’endorphines dans mon cerveau que lorsque je cours à un rythme normal, voire rapide. En revanche, il travaille mes muscles de façon différente et je ne peine pas à souffler à un moment donné. Il me détend ! J’ai alors décidé d’aller courir malgré ma migraine et tout le reste.

Après deux kilomètres, j’ai senti que ma respiration s’améliorait. Ce qui voulait dire que je me détendais enfin un peu. Il m’a fallu trois kilomètres de course pour que l’effet de balancier effectué avec les bras ne soit plus rigide : mes omoplates coopéraient enfin. A trois kilomètres et demi, j’ai senti mes épaules se relâcher. Comme ma migraine ne comptait pas s’en aller, j’ai décidé de me contenter de ma petite boucle de quatre kilomètres. J’avais beaucoup trop chaud. En partie à cause du soleil mais surtout parce que je n’étais pas très bien.

De retour à la maison, j’ai mangé un excellent petit déjeuné préparé avant de sortir : un yogurt nature avec des flocons d’avoine, une pincée de sucre et une banane. On mélange le tout et c’est un véritable délice. Ensuite je suis passée sous la douche…et suis retournée me coucher un moment.

Ma migraine a montré quelques signes d’apaisement vers 17h seulement…

Et pour terminer en musique, je vous propose Hooverphonic avec Summer sun

8 réponses sur « Eternelle migraine »

  1. J’espère que ta migraine est enfin passée !
    Tu as eu du courage d’aller quand même courir, c’est bien d’avoir pu le faire 🙂

    1. J’étais tellement bloquée hier que je me suis dit que courir pouvait peut-être s’avérer positif dans ce cas-là également.

  2. Ecoute, je suis sujette aux migraines et quelquefois le fait d’aller courir améliore la situation. Peut-être parce qu’on s’oxygène plus en courant ?

    1. En l’occurrence ça m’a juste débloqué le dos. Ma migraine est restée mais n’était pas plus violente, contrairement à mes craintes.

    1. La plupart du temps, elles sont dues au stress. Si c’est le cas chez toi également, il « suffit » de trouver comment rester zen 🙏🏽

Les commentaires sont fermés.