Mais qui es-tu ?

Je vais vous parler d’identité sociale puisque c’est ce que j’étudie ce semestre et que le sujet me passionne. Nous possédons tous plusieurs identités : une identité personnelle et une identité sociale. Mais en fait, nous oscillons sans cesse sur un continuum.

Vous vous retrouvez dans une réunion avec dix personnes, sept hommes et trois femmes. Vous êtes une femme et vous allez vous identifier en tant que telle. Il s’agit d’une réunion professionnelle. Vous avez parmi ces gens, trois psychologues, deux vétérinaires, trois radiologues et deux pharmaciens. Soudain, vous ne vous identifiez plus comme femme mais comme psychologue. Plus tard, vous discutez de choses et d’autres. Une personne parle de son plat préféré, les huîtres. Vous enchaînez avec les sushis. C’est votre identité personnelle qui prend le dessus. Vous me suivez ?

Votre copain Marco, avec qui vous bossez depuis trois ans, vient d’être promu chef. Vous ne le reconnaissez plus, vous le trouvez odieux. C’est que Marco s’identifie à présent comme chef et renie son ancienne identité de simple employé. Ça vous ennuie car vous avez prévu de passer les vacances d’été avec vos familles respectives. Mais une fois les vacances arrivées, vous retrouvez votre vieux pote Marco. En dehors du travail, son identité change. Là, il s’identifie peut-être comme vacancier, tout comme vous. Vous appartenez alors au même groupe social le temps des vacances.

Il faut savoir que l’on favorise toujours son propre groupe social. On va sans doute trouver des points positifs aux autres groupes, les hommes savent être galants il ne faut pas le nier, mais il est clair que les femmes leur sont supérieures 😄. Mais ce que nous allons relever comme positif chez les autres groupes n’est pas à nos yeux un point important.

Si le groupe auquel nous appartenons ne nous plaît pas, nous allons tout faire pour lui trouver des points positifs. Nous maximisons les côtés positifs et minimisons les négatifs tout en faisait exactement l’opposé pour les groupes auxquels nous n’appartenons pas. En revanche, si nous estimons que les frontières entre les différents groupes nous semblent accessibles, nous allons tout faire pour nous retrouver dans un groupe auquel nous nous identifions.

N’avez-vous jamais remarqué comme les autres services de l’entreprise dans laquelle vous travaillez ne sont jamais aussi performants/sympathiques que le vôtre ?

Et pour terminer en musique, je vous propose The Four Tops avec Indestructible

5 réponses sur « Mais qui es-tu ? »

  1. La linguiste que je suis dit que oui, absolument, on change aussi de discours 🙂 Le terme précis pour le « discours » qu’on utilise avec chacune de ces identités différentes, dans ces groupes différents, est « discourse community. » On appartient tous à plusieurs « discourse communities » 🙂

    1. J’avais eu un cours en linguistique sur les différentes formes de discours et j’avais trouvé ça très intéressant. Merci pour cet éclairage.

Les commentaires sont fermés.