Je suis fâchée

J’en ai marre de constater que de plus en plus de gens ne respectent plus le port du masque dans les transports publics. Ils le portent sous le nez, sur le menton ou parfois ne s’embarrassent même pas d’en avoir un. Sauf si un contrôleur venait à se promener par là. Mais pourquoi dois-je protéger tous ces égoïstes qui se fichent de moi ?

Sans parler de toutes ces incohérences qui commencent à fleurir de la part de nos autorités. Rien à voir avec les théories complotistes, hein. Je ne pense pas compromettre ma santé en portant un masque ou autres conneries du genre. Non. Mais voilà qu’on nous explique que les cas augmentent dans le canton de Vaud alors il faut prendre de nouvelles mesures. Mais pourquoi, alors que celles en place ne sont déjà pas respectées par plein de gens ?

Le masque va être obligatoire au restaurant tant qu’on est debout. A partir du moment où on est assis, pffft, le virus disparaît, plus besoin de cet artifice. On peut continuer les réunions de famille mais seulement jusqu’à 100 personnes même si à partir de 50, le masque est obligatoire. En revanche, on peut se rendre dans un cinéma bondé ou une salle de concert. Là, le nombre de personnes n’est pas restreint à 100. C’est bien connu que le virus se propage bien plus vite au mariage de tata Jacqueline que dans le métro où nous sommes certainement plus de 100 et tous pressés les uns contre les autres.

Oh, et puis la quarantaine péjore les entreprises. Donc il serait bien de la diminuer. Incroyable comme avant on était un risque durant une dizaine de jours mais comme ça coûte des sous, on ne l’est plus que durant sept jours. Sans oublier les zones placées en rouges en France qui exigent la quarantaine de retour en Suisse : tout le pays sauf les régions proches de la frontière. C’est bien connu que le virus sait jusqu’où il a droit de circuler. Il approche de la frontière et se fait tout d’un coup très discret.

Et puis cet article qui sort aujourd’hui, qui indique que du personnel soignant d’un hôpital est placé en quarantaine sociale. Il doit aller travailler, peut prendre les transports publics mais une fois de retour chez lui, a l’interdiction de sortir.

Même si je comprends que l’économie du pays souffre et qu’il faut tout faire pour la préserver, ces incohérences commencent à me taper sur les nerfs.

Et pour terminer en musique, je vous propose Nothing but Thieves avec Impossible

9 réponses sur « Je suis fâchée »

  1. C’est vrai que les incohérences ont de quoi énerver, mais en même temps, comment faire mieux ? A moins de remettre tout le monde dans un confinement strict, il faut quand même qu’on continue à vivre un peu, je pense…

    Par contre, les gens qui ne mettent pas leur masque dans les transports publics ou les magasins, là je ne leur trouve aucune excuse ! Ce n’est pas ce qu’il y a de plus confortable, soit, mais ce n’est pas la fin du monde non plus.

    1. Je n’ai aucune idée des mesures adéquates à prendre mais quelles qu’elles soient, elles ne seraient de toute façon pas suivie par une partie de la population qui aime contester tout ce qui vient de l’autorité. Quant aux masques, certains sont tellement sales que je me demande s’ils servent à quelque chose. L’autre jour, un homme en portait un qui avait presque un trou à force d’être utilisé !

      1. Pour comprendre pourquoi certaines personnes refusent de porter le masque, le podcast « you are not so smart » l’explique dans l’épisode « masks ». C’est psychologique 😉

  2. Pourquoi les masques FFP2 ne sont-ils pas accessibles comme en 2009 ? J’en ai 10 de cette époque achetés à la pharmacie du coin quand la grippe A devait ravager le monde. Ceux proposés sur le web sont de qualité douteuse (les margoulins profitent) ou volatilisés.

    1. Je n’ai que des masques chirurgicaux et ça me convient. Je les obtiens gratuitement auprès de mon employeur et j’ai acheté du stock dans un supermarché. J’espère qu’ils sont de bonne qualité. Je ne vais pas tenter d’en commander sur le net.

  3. Ici c’est un peu le merdier aussi, mais le masque est obligatoire dans tous les lieux publics, restaurants inclus, jusqu’à ce qu’on boive/mange, parce que là, oui, ça devient un peu gênant 😉 Moi, je n’écoute même plus les directives, je garde mon masque pour me protéger un peu et basta, il y aura toujours des cons et des égoïstes! (Visiblement, même lors de la pandémie de 2018, il y avait des gens qui refusaient de porter le masque! La connerie humaine n’a rien de nouveau!)

    1. Le canton de Vaud a les cas qui explosent et derrière qu’est-ce-qu’on fait ? On supprime la quarantaine tant qu’on ne présente aucun symptôme. Dès qu’on en a, c’est un peu tard, on a déjà certainement contaminé d’autres personnes…

Les commentaires sont fermés.