Panique à bord

Je suis en mode panique depuis la reprise des cours. L’impression de suffoquer, ne pas réussir à tout faire et que je fonce droit dans le mur. Si je dors super mal en ce moment, je sais pourquoi.

Il y a plein de devoir à rendre. Devoirs qui prennent du temps. Des quizz à remplir. Certains sont juste obligatoires, d’autres comptent pour l’examen. Pour me détendre, j’ai laissé tomber tout ce qui n’est pas obligatoire et ne compte pas. J’ai super peur de rater le quizz qui compte alors que si j’ai bien lu les docs, il n’y a pas de difficulté particulière. D’autant plus que je peux imprimer ledit quizz, prendre tout mon temps et répondre en ligne une fois que je suis à peu près sûre de mes réponses.

Quant à l’autre devoir noté, il s’agit d’un rapport à rédiger. Quand j’ai lu les instructions, je me suis dit que j’étais totalement incapable d’y répondre. Alors que je n’avais encore rien lu ! Je dois faire un parallèle entre un doc de 40 pages et 3 vidéos qui servent à aider des enfants autistes à gérer leurs émotions. Je peine à trouver des idées car je reste focalisée sur ma peur. Vous voyez l’ironie ? Je suis apparemment incapable de gérer mes émotions 😂. Pourtant, je sais très bien qu’une fois devant mon écran, les idées vont venir et mon rapport va être rédigé très vite. Mais je suis encore à mon stade panique que je garde précieusement. 🙄

Et puis il y a mon mémoire. J’aimerais rédiger l’introduction mais je doute de tout à présent. Quelle direction dois-je prendre et si je choisis la mauvaise ? J’ai noté mes hypothèses pour sortir du brouillard et je sais que je peux me lancer mais j’ai peur. Pourtant j’ai une prof qui va vite me dire si je me trompe ou non. Et j’en arrive au gros sujet de mon stress : je dois contacter trois étudiants et leur proposer des entretiens motivationnels. J’ai une liste de personnes intéressées mais je n’ose pas franchir le pas. Je doute posséder la moindre compétence et je suis persuadée que je vais me ridiculiser.

Manquer de confiance en soi est une vraie plaie !

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille avec Survivin’

10 réponses sur « Panique à bord »

  1. Je suis volontaire pour un entretien motivationnel 😀 Je t’ai envoyé un mail la semaine dernière mais je n’en trouve plus trace. L’as tu reçu ?

  2. Hello ! Çà fait toujours çà quand y a une masse de trucs à faire qui sont annoncés en même temps…une fois que tu seras organisée çà va aller comme sur des roulettes ! Bises !

    1. Effectivement, une fois qu’on met les choses à plat et qu’on s’organise, ça va mais je crois que je suis un poil masochiste : je dois aimer paniquer 😂

  3. Oh la la, rien qu’à lire ton article, je sens le stress monter en moi. Moi aussi, j’ai pas mal de petites choses qui me stressent beaucoup en ce moment. Crois-moi, j’arrive à me mettre à ta place…

    Est-ce que les vidéos concernant les enfants autistes sont disponibles en ligne ? Ça m’intéresserait de les regarder.

    Courage pour tout ce que tu as à faire ! Une chose après l’autre, ça devrait aller…

    1. Tout d’abord, comme tu le dis justement : une chose après l’autre. Je viens de voir une vidéo (https://is.gd/qdTU1D) où le scientifique explique quand s’atteler aux choses « désagréables » et comment arriver à ce moment-là. C’est de la psychologie positive. Très utile quand on a l’impression d’être débordé et qu’il y a plein de choses qu’on ne veut pas faire.
      Quant aux vidéos, malheureusement non. Il s’agit d’un programme de recherches. Mais elles expliquent comment augmenter les émotions positives et je vais en parler un de ces jours. Ca me fait réviser 😉

      1. Je viens de regarder la vidéo, c’est très intéressant ! Si j’arrive à m’en souvenir au bon moment, je vais essayer d’appliquer 😉

Les commentaires sont fermés.