Psy des chiens

Comme mon chien a décidé d’aboyer non stop en mon absence et parce qu’il a pris de très mauvaises habitudes, j’ai décidé enfin de régler le mal à la racine. J’ai pris rendez-vous avec une comportementaliste.

La première rencontre a duré 45 minutes. Durant ce temps, la dame m’a posé énormément de questions. Elle a voulu connaître mes habitudes et les réactions du chien. Son comportement en général, sa façon de manger, comment il agit avec mes amis ou encore en promenade. Comment est disposé mon appartement et où se trouve le panier du chien. Elle m’a également demandé si ce que l’on allait mettre en place ne fonctionnait pas, est-ce que je me déciderais à placer mon chien à la SPA ? Mais quelle horreur ! Je suppose que pour certaines personnes le résultat entre dans la balance.

La première chose que j’ai faite en rentrant, c’est déplacer le panier du chien pour le mettre dans un endroit un peu en retrait, avec une vue restreinte sur l’appartement. Le chien ne doit plus sentir qu’il doit tout contrôler. En lui offrant une vue restreinte, cela va déjà l’apaiser. Le matin, qu’il le veuille ou non, c’est sortie pipi avant toute chose. Faire sur le tapis du balcon, c’est terminé. Comme je sais qu’il ne veut pas sortir et qu’il est un poil agressif si j’essaie de lui passer son harnais, je lui ai laissé ce dernier pour la nuit. Il faut faciliter la transition. Le lendemain matin, j’étais toute contente de le préparer pour sortir. J’aime être dehors vers 6h du matin, quand la majorité des gens dort encore. Tout est calme. En plus, en cette période, ça me permet d’observer l’état de la route pour savoir si je prends mon scooter ou le bus.

Evidemment que j’ai un peu raté le premier essai. Je dois indiquer au chien de se rendre dans son panier, de s’asseoir. Je dois l’attacher et le féliciter avec une récompense qu’il apprécie tout particulièrement. Il doit associer la friandise aux sorties pipi et ne plus poser de problèmes. J’étais tellement concentrée sur le fait d’attacher mon chien et ne pas devoir me prendre la tête avec son harnais que j’ai fait l’opération sur le canapé. J’ai également oublié de le féliciter et il n’a reçu aucune friandise. Pas terrible pour créer un lien positif.

En revanche, j’ai fait tout juste pour la distribution du repas au moment où je pars uniquement. J’ai mis le jeu qui contient des croquettes dans le panier. Un autre jouet à rouler pour faire sortir la nourriture à côté du panier et un peu de son repas dans sa gamelle. Le but c’est de l’occuper un moment et qu’il arrête de tout dévorer en dix secondes chrono. Et, cerise sur le gâteau, il ne me voit pas partir. En fait, il s’en fiche complètement, il mange et pour lui c’est son occupation favorite.

Le soir quand je rentre, le rituel est identique à celui du matin. Panier, assis, mettre la laisse, féliciter et récompense. On sort. Là où le chien n’a pas de chance, c’est qu’il fait un temps pourri en ce moment. Vendredi soir il neigeait, samedi c’était tout blanc. Mais je ne culpabilise plus à le forcer à sortir et moi j’adore marcher dans la neige !

J’ai cru comprendre que lors du prochain rendez-vous, nous allions mettre en place une nouvelle habitude pour que le chien ne dorme plus dans mon lit et sans doute qu’il ne passe plus la soirée collé à moi sur le canapé. La spécialiste m’a assuré que ce serait facile ! Je suis prête à tout tenter, du moment que mon petit lion se sent mieux. Et évidemment que si la première étape se passe bien, je serai plus réceptive pour la suite. C’est psychologique…

Et pour terminer en musique, je vous propose Pink et sa fille avec Cover me in Sunshine

6 réponses sur « Psy des chiens »

    1. La question sur la SPA ne m’a pas dérangée, je ne me suis pas sentie visée. J’ai plus ou moins réglé le problème des sorties pipi. A présent, je dois apprendre au chien à dormir dans son panier et plus sur le canapé et dans mon lit. Je ne te cache pas que c’est un poil plus difficile.

  1. je pense qu’elle a demandé cela pour voir quel attachement tu as avec ton chien. Cela lui permet sans doute d’orienter sa façon de faire. Cela ne me choque pas et je suis vraiment très intéressée par le résultat. Si cela marche je donnerai à mes voisins le conseil de faire de même avec leur chien 😀

    1. Elle m’a expliqué que les aboiements du chien peuvent être dû au sentiment de séparation et c’est un problème comportemental qu’il faut réglé à l’anxiété, plus facile à résoudre, ce que présente mon chien qui n’aboie apparemment plus. A présent on travaille sur la place du chien : ni sur le canapé, ni dans mon lit. Il paraît que ça va l’aider à l’apaiser.

  2. Merci pour votre compte rendu. Cela n’a pas l’air trop compliqué. Maintenant, reste à espérer que ce soit efficace.
    Courage.

    1. Ca n’est pas compliqué. Ca prend un peu de temps, de patience, et de motivation de ma part pour ne pas flancher. Mais c’est pour le bien de mon animal et quand on aime, on ne compte pas 😄

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s