Quels sont les progrès de Médor ?

Commençons par ce qui n’a pas encore changé : mon chien pince encore mes invités sans aucune raison. Il grogne toujours quand je lui passe son harnais ou un petit manteau pour sortir. Mais voilà deux semaines qu’il ne m’a pas pincée, on va dire que c’est un progrès, même si j’ai toujours peur pour mes mains. Passons aux progrès.

J’ai laissé des alèses sur le balcon et dans le salon mais Monsieur n’en a plus besoin. Nous avons repris un rythme de sorties normal. Il ne pose plus aucun problème pour sortir, une fois que j’ai réussi à le préparer. En revanche, une fois dehors, il n’est pas forcément motivé à marcher. Mais ça, c’est un autre problème. Du moment qu’il fait ses besoins à l’extérieur, si la balade ne dure que dix minutes, ce n’est pas bien grave. Toutefois, avec les beaux jours qui arrivent, il va falloir qu’il se fasse à l’idée que je vais insister pour que les sorties soient plus longues. Moi j’adore être dehors, sauf s’il pleut, que le vent est fort et qu’il fait froid en même temps.

J’ai débarrassé mon canapé de la couverture et des coussins tout doux pour éviter de tenter mon chien de s’y installer. Malheureusement, c’est moins confortable pour moi aussi et je n’ai pas de panier dans lequel me réfugier à la place 🤷🏻‍♀️. Durant la journée et en début de soirée, Monsieur préfère se poser sur le tapis ou un éventuel coussin par terre. Dès que son heure de dormir sonne, il s’installe dans son panier d’office. Il commence à comprendre que le canapé n’est plus une option.

Reste le problème du lit. Il ne doit plus dormir dans ma chambre, encore moins dans mon lit. Et ça, c’est un problème. J’ai tenté de laisser ma porte fermée mais le chien pleurait derrière. J’ai pensé qu’il testait ma résolution. Seulement, quand je me suis levée pour le gronder, j’ai trouvé un chien tétanisé. Le but de toutes ces nouvelles mesures, c’est de l’apaiser. Or, là, je n’ai fait qu’augmenter son stress. J’ai décidé de débuter gentiment, en attendant mon prochain rendez-vous avec la comportementaliste. J’ai acheté un panier-niche que j’ai posé sur le coin du lit, vers les pieds. Je me suis dit que le chien se sentirait en sécurité dans un panier fermé. Après quelques nuits, il essaie encore parfois de venir se coller vers moi mais dès que je lui donne l’ordre de retourner dans son panier, il y va sans se plaindre. J’avais un peu peur que le chat s’octroie ce nid douillet mais le chien a compris que c’était mieux que par terre sur le tapis.

Nous avançons lentement, mais nous avançons, je suis contente.

Et pour terminer en musique, je vous propose The Irrepresibles avec Let Go remixé par Tinlicker. En général, je n’aime pas trop les remix mais celui-ci me plaît mieux que la version originale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s