Tout vient à point

Ce samedi, je suis chez ma maman et je suis mes tout derniers cours en ligne. Après sept années d’étude, j’ai assisté à cette dernière journée de cours de façon distraite. Pendant que je tentais de me concentrer, j’entendais ma maman discuter avec plusieurs personnes dont les voix ne me disaient rien. Elle revient ensuite et m’annonce qu’elle bavardait avec ma cousine. Cousine que je n’ai pas vue depuis plus d’une année. J’étais fâchée : « Mais pourquoi tu ne m’as pas appelée ! » Ni une ni deux, j’embarque le chien pour éviter qu’il aboie en me voyant partir et je cours à la recherche de ma cousine et sa famille.

« Oh mais on croyait que tu suivais tes cours », ce à quoi je réponds que comme ce sont les tous derniers, je m’en fiche un peu. Son mari me demande en quoi je me spécialise et au lieu de répondre « psychologie de la santé », je dis « motivation » qui est un sujet qui m’intéresse beaucoup, sur lequel je me suis penchée pour mon mémoire et que je reprends dès que je peux dans les différents dossiers que je dois rendre. J’indique à ma cousine que j’ai aidé quelqu’un victime de harcèlement et que j’ai trouvé l’exercice passionnant.

Bref, ma cousine et son mari m’indiquent qu’ils font partie d’un comité sur le harcèlement dans leur école et qu’ils cherchent des psy en motivation car tous les professionnels sont surchargés. Je dois les contacter lors de la prochaine rentrée scolaire pour discuter plus sérieusement.

Oserais-je croire que ça va réellement déboucher sur du travail ?

Et pour terminer en musique, je vous propose Florent Pagny avec L’Instinct

6 réponses sur « Tout vient à point »

Les commentaires sont fermés.