Stress

J’avais prévu de faire plein de choses ce vendredi. Aller courir mais il fait trop chaud. En allant promener, le chien et moi transpirions. Il n’est pas encore 10h et il fait déjà 25°.

Je voulais aller faire mes courses mais je ne dois pas m’éloigner de mes toilettes. J’ai mon dernier examen, la présentation d’un projet que j’ai dû préparer. Ma phobie sociale ne m’aide pas. J’ai bien tenté de m’exercer en faisant ma présentation à des amies ou ma collègue mais le résultat est sans appel : je parle bien trop vite. Et ça va être pire durant mon oral qui a lieu dans moins de trois heures.

Une fois ce supplice derrière moi (et s’en fut un ! Je m’abrutirai de calmants le jour de la défense de mon mémoire), je vais trouver ma coiffeuse; ma tignasse est bien trop longue. J’irai faire les courses ensuite.

Il me reste six semaines avant les vacances. La semaine prochaine j’ai un boulot à finir pour mon stage puis il me reste cinq semaines pour terminer mon mémoire. Je veux « partir » en vacances l’esprit libre. Encore six longues semaines…

Et pour terminer en musique, je vous propose Half Moon Run avec It’s True

2 réponses sur « Stress »

  1. J’espère que tu vas un jour trouver un moyen de moins stresser–après tout, tu as réussi à changer plein de choses de façon très positive dans ta vie, alors je suis sûre que tu vas y arriver un jour 🙂 Il suffit parfois juste d’un tout petit coup de pouce ou changement de perspective. Moi qui déteste écrire des truc académiques, j’ai eu un jour la chance que mon père me dise comme ça en passant « mais tu adores parler aux gens aux conférences, alors pourquoi tu n’imagines pas que tu es à une conférence quand tu écris? » Ca a été un grand déclic dans ma vie. Peut-être que tu dois faire le contraire pendant tes présentations publiques, penser que tu es en train de faire de la recherche chez toi, tranquille, et que tu te parles ou que tu parles à tes poilus de tes trouvailles et tes pensées 🙂 Tu es une fine psychologue, je suis sûre que tu vas trouver quelque chose parce que tu sais que les calmants c’est pas une réponse géniale!

    1. Il faut effectivement que je trouve un autre angle pour me lancer correctement dans un oral, sans passer par les calmants. L’idée de ton papa est bonne. Je sais que je dois faire un effort à l’écrit pour compenser ma faiblesse à l’oral. Pour l’instant mes calculs sont bons 😊 Mais ce serait quand même plus simple si j’arrivais à me souvenir de mes études à l’oral et pas avoir l’impression que je ne suis qu’une imposteur qui découvre ce qu’est la psychologie 😂. Merci en tout cas pour ton gentil message.

Les commentaires sont fermés.