Ma vie de stagiaire

Voilà, j’ai débuté mon stage sur le terrain. Je suis allée visiter quatre classes réparties sur divers sites sur Genève. Avant de partir, j’ai repéré où se situait l’école et comment faire pour m’y rendre. J’ai décidé de prendre un train un peu plus tôt pour ne pas arriver juste à l’heure. J’ai été très contente quand il a été annoncé avec quelques minutes de retard…avant d’être annulé. L’horreur ! Le suivant, celui que je ne voulais pas prendre pour arriver juste à l’heure, est parti avec cinq minutes de retard. En plus, l’application pour acheter un billet ne fonctionnait pas. Heureusement, je n’ai pas vu de contrôleur ce matin-là. Au final, je suis quand même arrivée à l’heure car j’ai tout de suite eu un bus et il m’a déposée devant l’école. Je pouvais quand même assister à la première présentation prévue.

C’est intéressant d’observer les jeunes entre eux, leur comportement dans la classe et les interactions avec leurs enseignants.

La première classe était composée de jeunes bavards. Je les ai trouvés sympas. Ils posaient plein de questions, ça animait notre présentation. Ma binôme m’a dit en sortant que c’était la pire classe avec laquelle elle avait dû intervenir. J’ai pensé que si ça c’était le pire, ça s’annonçait bien.

Entre deux classes, je me suis promenée dans le parc des Franchises, j’avais vingt minutes de battement. Je ne connaissais pas cet endroit, c’est très joli. Ensuite j’ai retrouvé mon deuxième binôme et nous sommes allés dans la deuxième classe. Là, l’ambiance était très différente. Nous avions face à nous une classe amorphe. La seule personne motivée était l’enseignante.

Ensuite, nous avons pris la voiture pour nous rendre dans la troisième classe. L’accueil de la part de l’enseignant était plutôt froid. Les élèves ont posé quelques questions, sans plus. Nous avons eu trois heures de pause pour nous remettre de nos émotions. Direction terrasse d’un restaurant pour manger.

Il nous restait une classe à voir dans l’après-midi. Élèves très sympas, un peu chahuteurs mais notre présentation s’est bien passée. Et moi j’ai passé une excellente journée.

Et pour terminer en musique, je vous propose Florent Pagny avec Toi et Moi

6 réponses sur « Ma vie de stagiaire »

  1. Que tu as dû stresser d’arriver en retard ! Les groupe bavard, c’est ce que je préfère lors d’ateliers collectifs. Çà montre que ça réfléchit. Bises ! Belle semaine !

Les commentaires sont fermés.