Ma vie de stagiaire (4)

Les ateliers sur les émotions ont débuté. J’étais un peu nerveuse mais je crois qu’avec mon binôme, on s’en est bien sortis. Pourtant, cette première journée n’a pas été des plus faciles.

Dans la matinée, nous avons eu en face de nous de chouettes jeunes adultes qui avaient des profs à leur écoute. La dynamique était positive. Lors de notre toute première classe, nous avons tout de même un peu ramé, mais la faute n’était pas à imputer à notre public. Nous devions trouver nos marques.

L’après-midi a été très différent. Les jeunes face à nous nous ont clairement fait comprendre que ce que nous avions à leur présenter ne les intéressait absolument pas. J’aimerais beaucoup partager avec vous ce que j’ai vu mais malheureusement, je n’ai pas le droit. Ce que je peux dire en revanche, c’est que malgré tout, ils n’ont pas été méchants ou désagréables. Ils n’étaient juste pas intéressés.

Heureusement que nous étions deux car à un moment, mon binôme semblait un peu perdu et j’ai rebondi sur ce qu’il venait de dire. Puis, un peu plus tard, ce fut le contraire. Face au manque de réaction du public, je me suis sentie un peu perdue. Cette fois-ci, c’est mon binôme qui a su comment rebondir.

Ce fut long, mais je crois qu’on a quand même réussi à repartir sur une note positive. Je suis rentrée chez moi, épuisée !

Et pour terminer en musique, je vous propose Erasure avec Time (Hearts full of love)

3 réponses sur « Ma vie de stagiaire (4) »

  1. Oh la la oui tu as du rentrée épuisée ! Tu as moyen de savoir ce qui clochait pour qu’ils accrochent pas ? Trop théorique ? Le sujet est pourtanr passionnant…bises !

  2. Je trouve qu’une réaction négative peut être aussi intéressante qu’une réaction positive. Parfois les gens disent « oui » juste pour avoir la paix, mais c’est plus difficile de dire non parce qu’il faut ensuite expliquer pourquoi, argumenter, etc. Je trouve chouette que ton binôme et toi avez pu vous soutenir mutuellement lors de discussions 🙂

Les commentaires sont fermés.