Lecture 2021 : 39

Mon club de lecture m’impose des romans que j’évite en général. Mais voilà, il semblerait que les lectrices soient toutes des fans de ces auteurs dits Grand Public tels Guillaume Musso, Marc Lévy ou encore Joël Dicker. Donc je n’y échappe pas. Ce mois-ci, dans ma boîte, m’attendait le Joël Dicker L’Enigme de la Chambre 622.

« Il est trop génial » ont dit celles qui l’avaient déjà lu lorsqu’il a fallu sélectionner les romans pour l’année. « Quelconque » est mon avis.

L’histoire est la suivante : un écrivain, en manque d’inspiration, décide de passer quelques jours dans un palace à Verbier pour se changer les idées. Il note qu’il n’existe pas de chambre 622. Il y a la 621, 621 bis puis la 623. Sa voisine de chambre décide qu’il s’agit là d’un excellent sujet de roman et elle entraîne l’écrivain dans la quête de cette énigme. Les voilà tous les deux à Genève sur les traces des protagonistes impliqués dans ce mystère. Si la chambre 622 n’existe plus, c’est qu’un crime a eu lieu en ces murs.

Ca se laisse lire même si le style est un peu simpliste et que je trouve les dialogues un peu « lourdingues » parfois.

Et pour terminer en musique, je vous propose Joywave avec Cyn City 2000

4 réponses sur « Lecture 2021 : 39 »

    1. Je viens de lire un article qui indique que les personnages dans les livres standards sont généralement peu développés pour laisser place à l’intrigue, quelle qu’elle soit. En revanche, les livres plus recherchés, favoriseraient l’empathie chez les lecteurs car les personnages sont alors bien développés. (J’ai lu ça dans le Cerveau & Psycho de janvier 2021 il me semble).

Les commentaires sont fermés.