Improvisation

J’étais invitée à participer à un cours de théâtre d’improvisation de 3h et, allez savoir pourquoi, j’ai accepté. Moi qui déteste la foule (dès 5 personnes) et parler en public, ce cours représente tout ce que je n’aime pas. Et pourtant j’y suis allée.

Nous étions douze participantes et deux animateurs. Je connaissais quelques personnes mais pas toutes. J’ai stressé une bonne partie du temps mais dans l’ensemble, je me suis bien amusée. Surtout lorsque je n’étais pas sur scène 😄.

Nous avons fait divers exercices où nous étions tous sur la scène. Il s’agissait de tester notre attention. Plusieurs exercices impliquaient d’être à deux et apprendre à suivre l’autre par gestes miroir par exemple ou…suivre une main en avançant ou reculant. Il y a eu l’exercice où il fallait être seule sur scène et effectuer un mime avec diverses instructions au préalable. Ou alors des petits exercices d’improvisation à deux : le public attribuait un nom, âge, profession et un lieu de rencontre aux deux personnes sur scènes et à elles de jouer une petite scène. Quel stress à jouer mais parfois très rigolo à regarder.

Au final, je n’ai absolument pas vu le temps passé et j’ai apprécié ce cours. Je serais même presque intéressée à suivre d’autres cours pour développer ma confiance, c’est vous dire si j’ai aimé !

Et pour terminer en musique, je vous propose Good-Morning de Kanye West

10 réponses sur « Improvisation »

    1. Je crois que ce qui m’a surtout plus c’est le fait qu’il n’y ait pas de barrières. Tu joues ton personnages comme tu le souhaites et par comme un auteur décrit le personnage ou un metteur un scène voit les choses. C’est juste toi et dans le mime et dans le texte.

    1. Là j’ai eu la chance d’avoir un cours de trois heures d’offert sinon jamais je n’aurais testé la chose. Je vais attendre le printemps puis sans doute m’inscrire à un cours. J’ai vraiment aimé ce sentiment de liberté.

  1. Vas’y, n’hésite pas. Si tu as réussi à tenir ce soir, tu seras de plus en plus à l’aise et cela te fera un bien fou 🙂

    1. Oui, je suis sûre que pour la confiance en soi ces cours sont parfaits. Malheureusement, les cours sont à Genève et la neige arrive. Je vais attendre le printemps mais si je n’oublie pas, je pense m’inscrire sur une période pour voir.

  2. Bravo. crois moi je suis ravi que tu aies osé tenté la scène. Tu définis très bien l’impro dans tes réponses ci-dessus…. l’impro = la liberté sur scène. Encore une fois, bravo.
    Bleck

  3. En 2012 j’ai subi une intervention chirurgicale lourde, j’ai été ko avant et longtemps après (8 mois d’arrêt de travail/1 an et demi avant de me rétablir vraiment)
    Entre le moment où j’ai appris ma maladie et le jour de l’opération je me suis préparé psychologiquement et physiquement (psy/sophrologue/théatre d’impro) quelques temps après mon opération (réussie) j’ai repris l’impro et le chant (que je pratiquais depuis des années) et je crois bien que c’est l’activité hors médicale qui m’a fait le plus grand bien (j’ai laissé tomber le reste)
    Auparavant j’avais tenté l’aventure du théâtre conventionnel et ça ne collait pas avec mon fonctionnement (apprendre un texte, le travailler, le rapport aux autres, la pression d’un spectacle de fin d’année)
    En impro (je ne parle pas de matchs d’improvisation, mais d’ateliers de théâtre d’impro) une règle, une seule tu fais ce que tu veux, comme tu le veux à ton rythme la seule limite, ne pas faire de mal physiquement à ton, tes partenaires de jeu.
    Evidemment, l’enseignant ou le responsable du jeu va t’encourager à te dépasser à aller vers « ton » personnage, va te pousser à. un moment ou à un autre dans tes retranchements… génial, j’ai vécu des moments sublimes, j’ai ri comme rarement j’avais ri, je me suis fait peur je me suis dépassé et puis la troupe c’est dissoute, c’était terminé.
    Je te souhaite de tenter le coup, rien que pour voir si ça te convient…

    Bleck

    1. Merci beaucoup pour cette explication. Je vais sans doute tenter la chose mais j’attends le printemps et j’aviserai en fonction de ma vie professionnelle que j’espère bouger un peu.

Les commentaires sont fermés.