Alors cette retraite ?

Sur Twitter, Korben demandait ce que l’on ferait si nous étions à la retraite dès lundi.

Le problème, en tout cas en Suisse, c’est que la retraite est maigre et penser faire plein de loisirs est illusoire. Ou alors, ce sont des loisirs gratuits. Mais comme il s’agit de supposition, je pars du principe que je continue à toucher mon salaire actuel et mes impôts n’augmentent pas.

Alors je lance quand même mon activité de psy mais sans me prendre la tête de savoir si je vais pouvoir en vivre ou non. Et pas besoin de remplir mon agenda.

Je vais prendre des cours de batterie et de piano. Je vais sans doute plus souvent en randonnées et les balades avec le chien ne se font pas uniquement autour du village, comme durant ma période de chômage.

Je lis, passe du temps sur ma console de jeux, je prends des cours de dessin. Sans doute que je passe plus de temps dans ma cuisine pour tenter de me faire de bons repas. Et je reprends un abonnement pour le ciné. Je continue mes séances de marche rapide suivies de dix minutes de méditation, pour me maintenir en forme.

Je vais boire des cafés avec les copines et je fais peut-être un peu de bénévolat. Bref, je ne m’ennuie pas.

Et vous ?

Et pour terminer en musique, je vous propose Stevans avec The Storm

5 réponses sur « Alors cette retraite ? »

  1. Oh la la moi je ne verrais pas passer le temps à la retraite…je ferais chaque jour tout ce qui rempli avec joie mes journées libres (ciné, lecture, dessin, collage, écriture, marches…), les journées seraient bien plus denses que celles du travail où je me morfonds, je crois même que je pourrais faire un burnout à la retraite tant je fais de trucs sur mes loisirs !🙏

    1. Ca serait quand même bête d’avoir résisté durant toutes les années de travail pour faire un burn-out une fois à la retraite 😄

  2. J’ai pu constater qu’il n’existe pas de changement énorme chez les individus, la retraite est un changement de statut généralement suivi d’une moindre rentrée d’argent accompagnée (encore généralement) de dépenses moindres (crédits souvent terminés ou minorés, achats de vêtements souvent diminués, enfants partis de la maison, frais de déplacement)
    Simplement, les très actifs resteront actifs les glandeurs, glandeurs etc…
    Pas trop besoin de faire des projets avant la mise à la retraite, de toute les manières (c’est la ouate qu’elle préfère) le saut dans le vide attend chacun d’entre nous, c’est un peu comme entrer dans un sas « on est déjà plus, mais on est pas encore »
    En ce qui m’a concerné, ça été juste une sensation formidable, unique qui a duré un peu moins d’une année, j’étais comme en lévitation léger, très léger… maintenant, et depuis cinq années je suis retraité et comme chacun le sait le temps passe à une vitesse indécente.

    Bleck

    1. Et pourtant, il y a tellement de gens qui redoutent la retraite de peur de s’ennuyer ! Quant au temps qui passe trop vite, je le constate déjà maintenant et je ne suis pas encore à la retraite…

Les commentaires sont fermés.