Lectures 2022 : 2

Jonathan Franzen avec Crossroads.

L’histoire débute le 23 décembre 1971 avec pour personnages principaux, la famille Hildebrandt. Il y a Russ, le père de famille, pasteur dans une petite ville des Etats-Unis, émoustillé par une nouvelle venue dans la communauté de l’église. Marion, la mère, dont les troubles psychologiques semblent reprendre le dessus alors que personne ne sait qu’elle a été internée par le passé. Le fils ainé, Clem qui veut tout plaquer pour aller servir au Vietnam. Becky, la fille populaire à l’école, découvre Dieu. Perry, quinze ans, dealer dans son école et grand consommateur d’alcool et de marijuana. Seul Judson, 9 ans, ne vit pas une crise existentielle en cette fin d’année.

Les protagonistes sont tous en même temps attachants avec leurs faiblesses et détestables avec leur égo. Ils sont humains. Et ce Noël 1971 fait éclater toutes leurs belles réserves.

Cela faisait longtemps que je souhaitais lire un roman de cet auteur et je n’ai pas été déçue. L’histoire est bien construite et les personnages travaillés. L’écriture est fluide et agréable. Nul doute que je vais me tourner vers les bouquins sortis précédemment.

Et pour terminer en musique, je vous propose Simple Minds avec Act of Love