Lectures 2022 : 8

Dans ta bulle ! de Julie Dachez. C’est ma copine Cara qui m’a parlé de ce bouquin (je ne vous mets pas le lien vers son blog car elle ne publie plus). Ce livre parle des autistes « invisibles », ceux qui parlent et mènent une vie « normale ». Qu’est-ce que c’est qu’être diagnostiqué « autiste » et quelles sont les difficultés que rencontrent ces personnes ? Ce sont les réponses que tente d’apporter ce livre qui s’adresse au grand public. Nulle crainte d’y lire des choses compliquées, tout est rapporté de façon simplifiée.

Plusieurs choses m’ont dérangée dans ma lecture : le style de langage employé par l’auteure. Je trouve qu’il n’a pas sa place dans ce genre de livre mais bon, il faut bien faire vendre auprès du grand public : « Rassure-toi Bobby, le féminisme n’a jamais recommandé de couper les testicules de ces messieurs pendant leur sommeil. Tu peux dormir tranquille, mon sécateur est bien rangé ». Autre chose, c’est que l’auteure se réfère parfois à la psychanalyse, courant auquel je n’adhère absolument pas, qui reste très couru en France, nettement moins en Suisse, quoique…

Cara m’a dit en parlant de ce livre que ça lui avait appris certaines choses sur l’autisme. Je pense qu’il doit exister des livres bien plus neutres qui expliquent très bien la chose. Car là, j’ai plus l’impression qu’il s’agit d’un cri du cœur de l’auteure : « Je suis autiste et je veux être acceptée par les neurotypiques telle que je suis ». Elle est fâchée et le dit et redit, je la comprends mais ce n’est pas ce que j’attendais de ce bouquin. Elle répète que les autistes sont enfermés dans des cases mais j’ai parfois l’impression, à la lire, que les cases c’est elle qui les met. Il faudrait que je trouve un autre livre qui traite du sujet. Je cherchais sur youtube une vidéo que j’avais vue en cours et que j’avais trouvée très intéressante mais ne la retrouve plus. En revanche, j’ai regardé celle qui donne 15 caractéristiques typiques des personnes autistes. J’en ai 14. Je ne suis donc pas sûre que définir des cases soit judicieux ou alors je suis une autiste qui s’ignore…

Et pour terminer en musique, je vous propose Gregory Deck avec Reste