Lectures 2022 : 16

Aromathérapsy de Dr. Françoise Couic Marinier et Dr. Laurent Briquet. Un livre qui parle de psychologie et d’aromathérapie ne pouvait que m’intéresser. Et je n’ai pas été déçue.

Les auteurs souhaitent apporter une aide grâce aux huiles essentielles pour les petits problèmes psychologiques. Pour les pathologies, il reste préférable de consulter un professionnel.

J’ai retenu que lorsque j’ai des envies de sucre, je dois renifler un mouchoir enduit de quelques gouttes d’huile essentielle (HE) de pamplemousse. HE que j’ai commandée car il faut vraiment que je diminue ma consommation de cochonneries.

J’ai lu qu’il existait une HE d’encens et j’adooore cette odeur. Alors hop, commandée. Je ne sais plus à quoi elle sert mais je vais chercher.

Le livre contient des conseils pour mieux dormir, moins stresser, traiter la dépendance affective, calmer des maux de tête ou encore prendre confiance en soi. Si j’étais riche, ce que je ne suis pas, j’irais me former en aromathérapie car je trouve ça passionnant.

Et pour terminer en musique, je vous propose Jali avec Sans Gravité

4 réponses sur « Lectures 2022 : 16 »

  1. Coucou 🙂
    J’utilise l’huile essentielle d’eucalyptus pour les rhumes, celle de géranium contre les moustiques, et celle de tea tree pour mon produit de nettoyage fait maison. Maiiiis ce ne sont pas des problèmes psychologiques 😉

    1. J’ai également la « Ma bible des huiles essentielles » pour un peu de tout. Pour les moustiques, tu l’utilises comment ton huile ?

      1. Ça fait longtemps que je ne l’ai plus fait, mais je la mettais dans un diffuseur. Je crois que si on en met quelques gouttes sur un mouchoir près de notre lit, ou même directement sur les draps, ça peut fonctionner aussi. En fait, on peut faire un mélange géranium-citronnelle (et une troisième huile, j’ai oublié laquelle), mais le géranium sent meilleur que la citronnelle, je trouve.

      2. Le soir, en été, si je veux rester tranquille sur mon balcon, je mélange de la lavande aspic à une huile de massage et je m’en tartine. Aucun moustique ne veut de moi.

Les commentaires sont fermés.