La tempête se calme

Les temps sont durs. J’ai eu une période de « dépensite » aiguë durant un peu plus d’un mois et à présent que je me suis calmée, je prends peur en voyant l’état rachitique de mon compte en banque. Les frais du vétérinaire, qui ne sont pas terminés, n’arrangent pas la chose. Je crois que je vais bouffer des pâtes durant quelques semaines. Ce qui ne me pose pas de problème, j’adore ça.

Que les choses soient claires, je ne regrette pas cette période agitée. J’aurais très bien pu me réfugier dans l’alcool, ou plus sainement, dans le sport intensif (mais il faisait bien trop chaud 🤪) voire dans la méditation intensive. J’ai choisi le plaisir immédiat avec des colis livrés quasiment tous les jours.

Toujours est-il qu’aujourd’hui je me sens mieux et que j’ai les idées plus claires. Je réalise que je préfère m’orienter vers les enfants et adolescents dans ma pratique privée et qu’il me faut quelques cours pour me sentir légitime. J’ai regardé les prix, regardé mon compte en banque et je me suis dit que j’étais mal barrée. Je vais trouver une solution. Il le faut, mon but est quand même de diminuer mon temps de travail dans mon job alimentaire et augmenter celui de ma pratique privée. J’ai trois semaines de vacances en septembre, les idées me viendront à ce moment-là j’en suis sûre. En attendant, c’est l’été, ma collègue part en vacances durant trois semaines. Je n’aurai personne à qui parler durant ce temps à part les clients, vivement que je change de job.

Et pour terminer en musique, je vous propose Diana Ross avec Chain Reaction

2 réponses sur « La tempête se calme »

  1. Je suis en psychlogie du développement « enfants et adolescents »… donc on peut peut-être en discuter. Demain, soutenance de mémoire puis vacances avant d’aborder la dernière marche.

Les commentaires sont fermés.