Croquer à belles dents

Mes finances ne vont pas bien, je l’ai déjà dit. C’est à ce moment-là que ma vieille dent fichue a décidé de faire des siennes.

J’avais vingt ans et je rentrais d’une année passée à Londres en tant que jeune fille au pair. Ma dent me faisait un mal de chien, j’ai eu droit à un traitement de racine. Le dentiste m’avait expliqué à l’époque que ma dent allait devenir noire et se fragiliser dans les dix ans.

Elle aura bien tenu durant 30 ans et est noire seulement à la racine. Le reste est toujours blanc. Mais depuis le début de cette année, elle a un peu bougé et je me suis dit qu’elle me lâcherait probablement dans les prochains mois. Voilà, c’est fait.

Je mangeais un morceau de pain un peu dur et un bout d’émail est tombé. La sensation est étrange, mais je n’ai pas mal. Évidemment que je me suis dit qu’il n’était pas nécessaire de prendre rendez-vous chez un dentiste pour l’instant. Autant attendre que tout le reste s’effrite. Mais la voix de la raison (je n’ai aucune idée d’où elle vient) m’a fait téléphoner le lendemain pour obtenir un rendez-vous. J’ai dit que je n’étais pas pressée, que tout allait bien. La gentille dame au tout du téléphone est restée patiente mais m’a rappelé plus d’une fois que si j’ai mal, je rappelle immédiatement et je passe en urgence pour traiter ma dent. J’ai l’impression qu’elle sait que ça ne tiendra pas jusqu’à la date que nous avons fixée…

Et pour terminer en musique, je vous propose Akasa avec One night in my life

4 réponses sur « Croquer à belles dents »

  1. Positivez. Votre langue s’habituera à la nouvelle sensation et cette gentille dent attendra la date fixée.
    Mme Chapeau, la célèbre voyante extra lucide.

Les commentaires sont fermés.