Voir double

A partir du mois d’octobre, j’ai un jour de télétravail. Un jour de moins de trajets et un jour de plus avec mon chien. Moi qui ne prend pas de pause à heure fixe durant le travail, je vais dorénavant en prendre une le matin pour aller me promener avec mon toutou. A midi, trente minutes me suffisent mais à la maison, je prendrai plus : pour manger tranquillement et retourner me balader avec ma bête. Le soir je finis tôt pour rentrer au plus vite et sortir mon chien. Là, je finirai plus tard pour faire mes heures mais je ne culpabiliserai pas en sachant mon petit lion tout seul. Il dormira probablement à côté de moi.

Lorsque j’ai eu une journée de formation alors que j’occupais encore mon poste précédent, j’ai travaillé sur deux écrans. Je n’étais pas trop motivée car je pensais que ça allait me compliquer la vie. Très vite, j’ai réalisé que c’était tout le contraire. Quel pied d’avoir deux écrans sur lesquels ouvrir les diverses applications dont j’ai besoin. Mais voilà, je suis arrivée dans mon nouveau bureau sur lequel ne trônait qu’un écran. Pas grave, j’ai l’habitude. Sauf que mon nouveau job implique de travailler sur plusieurs applications. Je passe mon temps à jongler de l’une à l’autre. Je perds un temps fou à les retrouver et ça m’agace. J’ai donc demandé un deuxième écran. Mais voilà, à la maison, je vais travailler sur mon petit portable. Un seul écran et plus petit qu’au bureau. « Ça ne va pas le faire » comme on dit.

Je peux utiliser ma télé comme deuxième écran. Toutefois, cela implique que je travaille depuis mon canapé et là, je vais devoir jongler avec mes lunettes : les porter pour voir ce qui est affiché sur la télé et les ôter pour lire l’écran de mon ordi. Pas top. Il est alors temps de dépoussiérer mon vieil iMac. Patatras, gros problème.

Il existe diverses façon de connecter un deuxième écran à son ordinateur mais tout dépend de l’année du logiciel installé sur ces deux. Je me trouve dans la situation où mon MacBook Pro M1 Big Sur est trop récent pour mon vieil iMac High Sierra. Pas de compatibilité possible malgré les différentes options sur le marché. Puis finalement, j’ai trouvé ce petit truc qui me coûte 2$ par mois. Ce n’est pas l’idéal mais ça fonctionne. L’option est proposée pour les professionnels et surtout ceux qui travaillent sur iPad et grand écran. Peu importe, ça fonctionne pour moi. Je peux donc tout diriger depuis mon MacBook et faire glisser les diverses fenêtre sur mon petit écran ou les faire apparaître sur le tout grand. Je travaille dans la pièce où je reçois mes clients. J’ai acheté un tout petit bureau à CHF 30.- chez Ikea, c’est parfait. Mon bureau fait face à la fenêtre, j’ai les poissons dans le dos, je suis bien.

Et pour terminer en musique, je vous propose Yungblud avec Tissues

4 réponses sur « Voir double »

Les commentaires sont fermés.