Libérée, délivrée

Toutes les personnes qui ont visité la ville m’ont dit la même chose et je le confirme : c’est magnifique ! La ville se visite à pieds sans problème. A part pour monter au château (mais quand on vient de Lausanne on a l’habitude des côtes), le reste est plat. Et une grande partie de la ville est piétonnière. Pas de problème de voiture mais de foule. Oui, car foule il y avait. Une horreur. Et partout!

Le vendredi, j’ai pris peur en voyant qu’il fallait faire des coudes pour avancer. J’étais avec deux autres personnes pour marcher sur le pont Charles et c’est tout juste s’il ne fallait pas se donner la main pour ne pas se perdre. Vous imaginez un festival de musique bondé, c’est la même chose.

Pour éviter le monde, j’ai décidé de me lever tôt le samedi et dimanche matin et visiter un maximum avant midi. Et seule. C’était parfait. En revenant près de l’hôtel j’ai croisé des personnes du groupe qui allaient se promener au marché de Noël. Quand ils m’ont proposé de les accompagné, j’ai gentiment refusé. Il était presque 13h, les rues étaient noires de monde. Je suis quand même ressortie vers 15h après avoir reposé un peu mes lombaires qui me faisaient un mal de chien.

J’ai adoré me promener dans ces rues, admirer l’architecture et penser à l’Histoire. Car le communisme d’antan est encore visible.

Ces grands immeubles austères et imposants m’ont renvoyés dans mes romans de guerre froide avec certaines de descriptions de rues et de conditions de vie. En me baladant dans ces grandes artères froides, j’ai facilement imaginé la vie d’avant.

Bien entendu, il y a des immeubles modernes mais peu.

Et voilà pour ma petite escapade. Nous avons eu de la chance avec le temps et la température. Vendredi et samedi il faisait presque bon. En revanche, dimanche matin il fallait bien se vêtir. Un froid glacial mais sans vent, heureusement. A midi nous repartions de l’hôtel pour débuter notre voyage de retour. Je suis arrivée chez moi un peu après 20h. Epuisée mais heureuse. Heureuse de mon week-end…et heureuse de retrouver mon chien.

6 réponses sur « Libérée, délivrée »

  1. Et qui a gardé le toutou pendant ton absence ? La ville a l’air magnifique ! Tu me donnes des envies d’escapade 🙂

  2. Vois-tu, tes derniers messages traduisent le plaisir que tu as ressenti à sortir de chez toi et a te promener, selon tes envies, et c’est très agréable à lire.
    (dans notre Europe comme partout dans le monde j’en suis convaincu, il y a des belles villes à visiter plus ou moins grandes, plus ou moins peuplées qui valent une visite de deux ou trois jours)

    Bleck

    1. Je crois n’être jamais partie pour juste 2-3 jours donc je pensais que je n’aurais pas le temps de bien m’imprégner des lieux. Erreur ! A présent je comprends mieux les personnes qui s’évadent le temps d’un week-end.

Les commentaires sont fermés.